Réseau Voltaire

Rafsandjani acclamé au cri de « Mort à la Russie ! Mort à la Chine ! »

| Beyrouth (Liban)
+

La prière du vendredi 17 juillet 2009, à Téhéran, conduite exceptionnellement par l’ayatollah Rafsandjani a relancé le mouvement de contestation en présence de son candidat défait à l’élection présidentielle, Hussein Mousavi.

Pour redynamiser l’opposition, les partisans de l’ancien président Rafsandjani ont choisi d’assumer publiquement leurs liens avec les États-Unis et de contester la politique étrangère de l’actuel président Ahmadinedjad.

L’ayatollah Rafsandjani, homme le plus riche d’Iran, a construit une partie de sa fortune personnelle sur les commissions versées lors de contrats secrets d’armement avec les États-Unis et Israël, connus sous le nom d’Irangate.

Pendant la campagne électorale, M. Mousavi s’était prononcé pour l’apaisement avec Washington, l’arrêt du soutien au Hezbollah et au Hamas, l’ouverture à la globalisation économique et la privatisation des ressources pétrolières.

Lors de la prière du vendredi 17 juillet, les partisans du courant Khamenei-Ahmadinejad ont scandé « Mort à l’Amérique ! », tandis que ceux du courant Rafsandjani-Mousavi sont parvenus à couvrir leur voix en scandant « Mort à la Russie ! Mort à la Chine ! ».

Pour l’analyste politique états-unien Webster Tarpley, ce nouveau slogan montre que les organisateurs US de la « révolution verte », à défaut de placer leurs partenaires au pouvoir, sont parvenus à imposer leur problématique. L’objectif de Washington, maintes fois formulé par Zbigniew Brzezinski (le formateur de Barack Obama), est non seulement de prendre le contrôle du pétrole iranien, mais surtout de casser l’alliance Téhéran-Moscou-Pékin et de faire voler en éclats l’Organisation de coopération de Shanghai.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

L'Iran tétanisé
L’Iran tétanisé
par Thierry Meyssan
Nous sommes tous des menteurs
Nous sommes tous des menteurs
par Thierry Meyssan
477. Vers l'extradition de Julian Assange
« Horizons et débats », n°13, 10 juin 2019
Vers l’extradition de Julian Assange
Partenaires
 
Qui sont les incendiaires de pétroliers dans le Golfe ?
« L’art de la guerre »
Qui sont les incendiaires de pétroliers dans le Golfe ?
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Bibliographie
par Thierry Meyssan, Archives
 
Sous nos yeux. Du 11-Septembre à Donald Trump
par Thierry Meyssan, Archives
 
Russie-Chine : le Sommet qui ne fait pas l'info
« L’art de la guerre »
Russie-Chine : le Sommet qui ne fait pas l’info
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Que sait Avigdor Lieberman ?
Que sait Avigdor Lieberman ?
par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire
 
Le bras long du Groupe de Bilderberg
« L’art de la guerre »
Le bras long du Groupe de Bilderberg
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire