Réseau Voltaire
Lettre ouverte au Président Obama

Aujourd’hui, pouvons-nous croire au changement ?

+

Président Obama,

Il y a onze ans aujourd’hui cinq jeunes cubains, Gerardo Hernández, Ramon Labañino, Antonio Guerrero, René González et Fernando González, ont été arrêtés après avoir s’infiltré dans des groupes anti-cubains composé des cubain-états-uniens de l’extrême-droite basé dans le sud de la Floride. Le but : une tentative d’empêcher de nouvelles attaques terroristes contre le peuple cubain. Jugés en 2001 lors d’une procédure judiciaire à Miami qui s’est déroulée dans un environnement menaçant, baigné dans les préjugés anti-cubain, ils furent condamnés à des dures et disproportionnées peines.

Avant et depuis votre élection à la présidence, vous avez voyagé non seulement à travers les États-Unis, mais aussi à de nombreux pays dans le monde y compris le Canada, en s’engageant que votre administration est en faveur du changement. Lorsqu’il s’agit des affaires internationales, vous mettez l’accent sur la nécessité de respecter d’autres pays et traiter avec les autres nations sur un pied d’égalité, rejetant aussi les violations des droits de l’homme si caractéristiques de votre prédécesseur. Votre message a été, et est toujours, que les gens peuvent et devraient croire que ce changement est possible. Il existe plusieurs façons pour vous de le prouver.

Aujourd’hui, voyant que nous marquons l’important mais regrettable anniversaire, je voudrais attirer votre attention sur le cas des Cinq Cubains. Vous avez le pouvoir constitutionnel, et j’ajouterais l’obligation morale, de libérer les Cinq Cubains maintenant. Vous avez tout récemment assoupli les restrictions pour des cubain-états-uniens qui voudraient visiter leurs familles sur l’île. Si vous croyez vraiment dans les valeurs de familles, comment pouvez-vous s’abstenir d’exercer votre prérogative à libérer les cubains afin qu’ils puissent retourner dans leurs familles et leurs maisons ? En gardant en prison les cinq hommes innocents, vous insultez plus de 11 millions de Cubains qui au cours de cette période de 11 ans ont de plus en plus adoptés les Cinq Cubains comme faisant partie de leurs propres familles cubaines. En maintenant leur incarcération, cela équivaut à emprisonner une partie de la société cubaine en territoire états-unien même.

Comment pouvez-vous même espérer d’établir une amélioration des relations avec Cuba tandis que Washington garde un élément de Cuba dans des prisons états-uniens ? Vous savez très bien que c’est une cause politique et qu’ils sont des prisonniers politiques dont la liberté a été exigé par d’innombrables personnalités, de chefs d’États et organisations internationales de chaque continent.

Vous connaissez également le cas de Luis Posada Carriles. Il est responsable de nombreux crimes tels que l’attaque terroriste le 4 septembre, 1997, dans un hôtel de la Havane. Cela a causé la mort d’un jeune visiteur italo-canadien à Cuba. Au moment de son assassinat, il résidait dans ma ville, Montréal. Son nom est Fabio Di Celmo. Les Cinq Cubains ont infiltré les groupes terroristes basés à Miami précisément afin de mettre fin à ces types d’actions. L’assassin de Fabio Di Celmo, Carriles, est aujourd’hui libre dans les rues de Miami avec la protection des autorités états-uniennes. Comment expliquer cette anomalie flagrante : anti-terroristes en prison, tandis que les terroristes sont en liberté ? Si vous êtes vraiment intéressés que les peuples du monde croient que votre administration est réellement pour le changement, il y a de nombreux moyens de le prouver. Peut-être le plus convaincante est de libérer le Cinq Cubains maintenant.

Source
Agence Cubaine de Nouvelles
L’Agence Cubaine de Nouvelles (ACN) est une division de l’Agence d’information nationale (AIN) de Cuba fondée le 21 mai 1974.

Cuba News Agency

Arnold August

Arnold August Auteur, journaliste et conférencier spécialiste de Cuba. Livre Democracy in Cuba and the 1997-98 Elections. Chapitre « Socialism and Elections » du livre Cuban Socialism in a New Century : Adversity, Survival, and Renewal, (University Press of Florida, 2004) édité par les professeurs Max Azicri et Elsie Deal. Prochain volume Cuba : démocratie participative et élections au XXIème siècle (automne 2010 en français, anglais, et espagnol). Membre de la Latin American Studies Association (LASA).

 
Plus que la démocratie, les Honduriens veulent une nouvelle république
Plus que la démocratie, les Honduriens veulent une nouvelle république
La population se radicalise dans l’opposition au coup d’État pro-US
 

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.