Depuis la clôture de la Commission d’enquête officielle sur les attentats du 11 septembre 2001, qui marquait la phase finale de l’étouffement de l’affaire, le processus légitime et démocratique de questionnement semble totalement verrouillé, au point que beaucoup de chercheurs comme Michael C. Ruppert considèrent maintenant la poursuite des travaux de recherche comme contre-productive. En revanche Cynthia McKinney, représentante états-unienne démocrate pour le quatrième district de Géorgie, réélue pour un sixième mandat en novembre 2004, reste déterminée pour ce qui est de la démocratie directe, seul espoir de ramener le débat devant les assemblées. Elle a donc profité, le 16 février 2005 au Congrès, de l’annonce d’une séance de questions au secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld, pour formuler devant les caméras de télévision nationale une question qui brûle les lèvres de millions d’États-uniens en mal de vérité et de démocratie : qu’en est-il des exercices militaires du 11 septembre 2001 ?

- Transcription en langue anglaise de l’intervention :

Donald Rumsfeld : (...) put down the names of everyone left, and we’ll get’em down for breakfast sometimes in the next 2 or 3 weeks.

Duncan Hunter : OK.

Cynthia McKinney : Mr. Chairman, I have a question.

Duncan Hunter : The Gentle-lady is recognized.

McKinney : Thank you, Mr. Chairman. Would that breakfast with the Secretary be open to the public ? Hunter : Well, if you want to bring all the omelets it might be, but ah -

McKinney : Well Mr. Chairman, the problem is - and I appreciate your adherence to the five-minute rule - however there are many of us who have important questions and my question in particular is about the four war games that were taking place on September 11th and how they may have impaired our ability to respond to those attacks. Mr. Hunter : Well let me say the gentle lady...

[cross talk]

McKinney : I would like that question to be answered in public Mr. Chairman.

Hunter : Let me say to the gentle lady we’re going to have other opportunities to have the Secretary in front of us and what we will do beyond having questions, if you want a question for the record, be able to put that to the record and have the answer on the record, but additionally at the next event where the Secretary testifies - we’ll try to make sure that happens - we will start with the folks who did not get their question answered so you will have an opportunity.

McKinney : Thank you so much Mr. Chairman, and I hope the record is still open so that even that portion of my comment will be on this record.

Hunter : It will be so ordered.

McKinney : Thank you Mr. Chairman.

- Traduction française de la transcription :

Donald Rumsfeld : (...) notez les noms de tous ceux qu’il reste, et nous les convoquerons pour un petit-déjeuner dans les deux ou trois semaines à venir.

Duncan Hunter : D’accord.

Cynthia McKinney : M. le président, j’ai une question.

Duncan Hunter : J’accède à la demande de la dame.

CMK : Merci, M. le président. Ce petit-déjeuner avec le secrétaire [à la Défense Donald Rumsfeld] sera-t-il ouvert au public ?

DH : Eh bien, si vous voulez amener toutes les omelettes, c’est bien possible, mais euh -

CMK : Eh bien, M. le président, le problème c’est que - et j’apprécie votre observance de la règle des 5 minutes - cependant nous sommes nombreux à avoir des questions importantes à poser, et ma question en particulier porte sur les quatre exercices militaires qui se déroulaient le 11 septembre, et comment il pourraient avoir nui à notre capacité de répondre à ces attaques.

DH : Eh bien permettez-moi de dire que la dame…

[interférences verbales]

CMK : Je voudrais qu’une réponse soit apportée à cette question en public, M. le président.

DH : Permettez-moi de dire à la dame que nous aurons d’autres occasions d’être en face du secrétaire et ce que nous ferons, au-delà des questions qui seront posées, si vous voulez une question pour les Minutes, pouvoir l’inclure dans les Minutes et avoir la réponse dans les Minutes, mais additionnellement à la prochaine séance dans laquelle le secrétaire témoignera - nous essaierons de faire en sorte que cela se produise - nous commencerons par ceux qui n’ont pas obtenu de réponse, ainsi vous en aurez la possibilité.

CMK : Merci infiniment M. le président, et j’espère que les minutes sont toujours ouvertes de manière à ce que même cette partie de mon intervention figure dans ces minutes.

DH : Instruction sera donnée qu’il en soit ainsi.

CMK : Merci M. le président.

- Cliquez sur l’icône ci-dessous pour visualiser la séquence vidéo de l’échange (Format Real Media Video, nécessite l’installation du plug-in gratuit Real Player) :

Debian - 2.3 Mo
Échange entre Cynthia McKinney et Duncan Hunter, Congrès U.S., 16 février 2005
Format Real Media