Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (8 novembre 2016)

Réconciliation des parties en conflit

Au cours des dernières 24 heures, on a conclu des accords de réconciliation avec les représentants des 6 cités dans les provinces de Lattaquié (2), Hama (4).

Le nombre des villes où les accords de réconciliation ont été signés — 910.

Négociations sur l’adhésion au cessez-le-feu ont été continuées avec les leaders des formations armées illicites dans la cité Mouddamiyah al-Sham de la province de Damas et des formations armées oppositionnelles dans les provinces de Homs, Alep et Al-Quneitra.

Le nombre des groupes armés qui ont adhéré au cessez-le-feu est 69.

Observation du cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, on a enregistré 45 bombardements par des formations armées illicites dans les provinces : Alep (19) , Damas (20), Lattaquié (4), Hama (1), Daraa (1).

Les formations armées qui ont adhéré au cessez-le-feu ont tiré aux systèmes LRM improvisés, mortiers et armes légères d’infanterie contre la cité Azizi dans la province d’Alep et les quartiers Khai-al-Ansari et Al-Macharka dans la ville d’Alep ; dans la province de Damas – contre les cités Kharasta, Djaoubar, Blelié, Douma, Baïtima et la hauteur 612 ; dans la province de Lattaquié – contre la cité Aïn-al-Qantara et Kermel. La cité Racha (province de Lattaquié) a été attaquée par un drone avec un explosif.

Dans la province d’Alep les groupements terroristes ont tiré aux systèmes LRM improvisés, artillerie de tube, mortiers et armes d’infanterie contre la cité Ansar, l’académie militaire al-Assad (de 4 fois), le centre commercial Kastello (de 2 fois), les quartiers « 3000 », « 1070 », Ramoussi, Ard-Sabakh, Leramon, Khamdania-4, Khaleb-al-Djadide, le district de la cartonnerie et le territoire de l’ancienne école militaire dans la ville d’Alep.

Dans la province de Damas, les terroristes ont tiré contre les cité Arbin (de 3 fois) Khaouch-Nasri (de 2 fois), Bala-al-Djadida, Kharasta, Kharasta-al-Qantara, le quartier Adavi de la ville de Damas, le terrain de sport et la centrale électrique (de 2 fois) dans la cité Djaoubar, l’hôpital Ibn-al-Walide (de 2 fois).

Dans la province de Lattaquié les terroristes ont tiré contre la cité Gousbara ; dans la province de Hama – contre la cité Makharda ; dans la province de Daraa – contre la cité Ebtaa.

Les Forces aérospatiales russes et les Forces aériennes syriennes n’ont pas porté des coups sur les formations qui ont signé les accords du cessez-le-feu et qui ont transmis une information sur leurs positions aux Centres (russes ou américains) pour la réconciliation des parties belligérantes.

L’aide humanitaire à la population syrienne

Cinq actions humanitaires ont eu lieu, pendant lesquelles les civils ont reçu des cargaisons humanitaires :
- dans la cité Chakka (province d’Es-Souweïda) – 1.9 tonnes ;
- dans le district Akramia (mosquée Al-Baraa) ville d’Alep – 3 tonnes ;
- dans la cité Deir Mama (province de Hama) – 1.5 tonnes.

Les points d’alimentation chaude et de livraison des objets de première nécessité sont déployés pour les civils, qui quittent les quartiers de la ville d’Alep, se trouvant sous le contrôle des formations armées des groupements terroristes.

Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (le 9 novembre 2016)

Réconciliation des parties en conflit

Au cours des dernières 24 heures, on a conclu des accords de réconciliation avec les représentants des 4 cités dans les provinces de Lattaquié (1), Hama (3).

Le nombre des villes où les accords de réconciliation ont été signés — 914.

Négociations sur l’adhésion au cessez-le-feu ont été continuées avec les leaders des formations armées illicites dans la cité Mouddamiyah al-Sham de la province de Damas et des formations armées oppositionnelles dans les provinces de Homs, Hama, Alep et Al-Quneitra.

Le nombre des groupes armés qui ont adhéré au cessez-le-feu est 69.

Observation du cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, on a enregistré 48 bombardements par des formations armées illicites dans les provinces : Alep (16) , Damas (20), Lattaquié (9), Hama (2), Es-Souweïda (1).

Les formations armées qui ont adhéré au cessez-le-feu ont tiré aux systèmes LRM improvisés, canons antiaériens, artillerie de tube, mortiers et armes légères d’infanterie contre le quartier Khai-al-Ansari dans la ville d’Alep ; dans la province de Damas – contre les cités Douma, Aïsem-Fouka, Mazraat-Makhmoud, Blelié, Djaoubar, Bala-al-Kadima, Kharasta et la hauteur 612 ; dans la province de Lattaquié – contre les cité Taouma, Aïn-al-Qantara, Kinsibba, Dagdane, Sandrane, Racha, la hauteur 629 et la montagne Abu-Ali.

Dans la province d’Alep les groupements terroristes ont tiré aux systèmes LRM improvisés, canons des chars, mortiers et armes d’infanterie contre la cité Ansar, les quartiers « 3000 », Khamdania-4, Karm-at-Torab, Baniïamine, « 1070 », Ramoussi, Leramon, l’académie militaire al-Assad (de 3 fois), le centre commercial Kastello (de 2 fois), les districts de la cartonnerie et de l’ancienne école militaire.

Dans la province de Damas, les terroristes ont tiré contre les cités Djaoubar (de 3 fois), Arbin (de 4 fois) Khaouch-Nasri (de 2 fois), Kaboune, les quartiers Adavi et le camp al-Wafidine.

Dans la province de Hama les terroristes ont tiré contre la centrale d’énergie à vapeur dans la cité Makharda (de 2 fois).

On a aussi tiré contre la cité Mardj-Chili dans la province de Lattaquié et la hauteur Tel-Garbi dans la province d’Es-Souweïda.

Les Forces aérospatiales russes et les Forces aériennes syriennes n’ont pas porté des coups sur les formations qui ont signé les accords du cessez-le-feu et qui ont transmis une information sur leurs positions aux Centres (russes ou américains) pour la réconciliation des parties belligérantes.

L’aide humanitaire à la population syrienne

Trois actions humanitaires ont eu lieu, pendant lesquelles les civils ont reçu des cargaisons humanitaires :
- dans la cité Masiaf (province de Hama) – 2 tonnes ;
- dans la cité Mardj-Chili (province de Lattaquié) – environ 1 tonne ;
- dans le district Al-Khalidia (l’école Ghalia-Farkhade, l’école Zeqwa-Gazel) de la cité d’Alep – 3 tonnes.

Les points d’alimentation chaude et de livraison des objets de première nécessité sont déployés pour les civils, qui quittent les quartiers de la ville d’Alep, se trouvant sous le contrôle des formations armées des groupements terroristes.

Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (le 10 novembre 2016)

Réconciliation des parties en conflit

Au cours des dernières 24 heures, on a conclu des accords de réconciliation avec les représentants des 4 cités dans les provinces de Lattaquié (2), Damas (1) Homs (1).

Le nombre des villes où les accords de réconciliation ont été signés — 918.

Négociations sur l’adhésion au cessez-le-feu ont été continuées avec les leaders des formations armées illicites dans la cité Mouddamiyah al-Sham de la province de Damas et des formations armées oppositionnelles dans les provinces de Homs, Alep et Al-Quneitra.

Le nombre des groupes armés qui ont adhéré au cessez-le-feu est 69.

Observation du cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, on a enregistré 41 bombardements par des formations armées illicites dans les provinces : Alep (17) , Damas (18), Lattaquié (5), Daraa (1).

Dans la province de Damas les formations armées qui ont adhéré au cessez-le-feu ont tiré aux systèmes LRM, canons antiaériens, mortiers et armes légères d’infanterie contre Blelié, Djaoubar, Douma, Kharasta et la hauteur 612 ; dans la ville d’Alep – contre le quartier Sallakh-ad-Dine ; province de Lattaquié – contre les cité Kara-Djagez, Racha, la hauteur 629 et le positions des troupes gouvernementales sur la montagne Abu-Ali.

Dans la cité Aïn-al-Qantara (province de Lattaquié) les formations armées illicites ont utilisé un drone avec un engin explosif.

Dans la province de Damas, les formations armées terroristes ont tiré aux canons des chars, mortiers et armes légères d’infanterie contre les cités Arbin, Khaouch-Nasri, le camp Al-Wafidine et l’hôpital Ibn-al-Walide dans la cité de Douma ainsi que le terrain sportif dans la cité de Djaoubar.

Dans la province d’Alep, on a tiré contre les cités Chourfa, les quartiers Maniane, « 3000 », Leramon, Karm-at-Torabe, l’académie militaire Al-Assad, le centre commercial Kastello, l’école Khikma, les zones près de la cartonnerie et l’école militaire ancienne dans la ville d’Alep.

Dans la province de Daraa les terroristes ont ouvert le tir contre la cité Izra.

Les Forces aérospatiales russes et les Forces aériennes syriennes n’ont pas porté des coups sur les formations qui ont signé les accords du cessez-le-feu et qui ont transmis une information sur leurs positions aux Centres (russes ou américains) pour la réconciliation des parties belligérantes.

L’aide humanitaire à la population syrienne

Trois actions humanitaires ont eu lieu, pendant lesquelles les civils ont reçu des cargaisons humanitaires :
- dans la cité Al-Taouni (province de Hama) – 1.5 tonnes ;
- dans la cité Khaffa (province de Lattaquié) – environ une tonne ;
- dans le district Cheikh-Abu-Bakr (l’école Tidjara) dans la ville d’Alep – une tonne.

Les points d’alimentation chaude et de livraison des objets de première nécessité sont déployés pour les civils, qui quittent les quartiers de la ville d’Alep, se trouvant sous le contrôle des formations armées des groupements terroristes.