JPEG - 77.4 ko

Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (le 26 novembre 2016)

Réconciliation des parties en conflit

Au cours des dernières 24 heures, on a conclu des accords de réconciliation avec les représentants des 8 cités dans les provinces de Damas (4) et Lattaquié (4).

Le nombre des villes où les accords de réconciliation ont été signés — 986.

Négociations sur l’adhésion au cessez-le-feu ont été continuées avec les leaders des formations armées illicites dans les provinces de Homs, Hama, Alep et Al-Quneitra.

Le nombre des groupes armés qui ont adhéré au cessez-le-feu est 86.

Observation du cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, on a enregistré 43 bombardements par des formations armées illicites dans les provinces : Alep (20), Damas (16), Lattaquié (3), Deraa (2), Hama (1) et Al-Quneitra (1).

Dans la province de Damas les groupements terroristes, qui se rattachant à l’opposition du groupe « Jaysh al-Islam », ont tiré aux mortiers et armes légères d’infanterie contre les cités Djaoubar, El-Casa, l’autoroute dans la région de la cité Douma, le quartier du stade El-Abbasijin dans la ville Djaoubar.

Dans la province de Lattaquié les détachements du groupe « ont tiré aux mortiers contre la cité Ain-El-Kantara et les positions des forces gouvernementales sur la montagne Abou-Ali (2 fois).

Dans la province d’Alep les groupes armés de « Armée syrienne libre » ont tiré aux systèmes LRM contre les quartiers Baiada et Salah-ad-Din dans la ville Alep.

Dans la province d’Alep les groupements terroristes « Djabhat Fath ach-Cham » (« Djabhat an-Nousra ») et Daech ont tiré aux systèmes LRM, artillerie de tubes, mortiers et armes légères d’infanterie contre la cité Chourfa, les quartiers Bigniamin (2 fois), Dahia-el-Asad, Djamaiia Faht, Amri, Achrafia, Art-Sabah, Aqul, « 1070 », Hai-Zahra-Avvad, le centre commercial Kastello (3 fois), l’académie militaire El-Assad, le quartier d’une ancienne école militaire et l’école Hikma dans la ville Alep.

Dans la province de Damas les terroristes ont tiré contre les cités Khauch-Nasri (2 fois), Arbil (4 fois), Dahiiat Al-Asad, Blelie, le central dans la cité Djaoubar, le camp El-Wafidin et le terrain de sport dans la cité Djaouba, l’hôpital Ibn-Sina.

Dans la province de Deraa les terroristes ont tiré contre les cités Tel-Shelia et Cheih-Miskin.

Dans la province de Hama les terroristes ont tiré contre la cité Maharda ; dans la province d’Al-Quneitra – contre la cité Djaba.

Les Forces aérospatiales russes et les Forces aériennes syriennes n’ont pas porté de coups sur les formations qui ont signé les accords du cessez-le-feu et qui ont transmis une information sur leurs positions aux Centres (russes ou américains) pour la réconciliation des parties belligérantes.

L’aide humanitaire à la population syrienne

Trois actions humanitaires ont eu lieu, pendant lesquelles les civils ont reçu des cargaisons humanitaires :
- pour les résidants du quartier Salah ad-Din de la ville Alep — environ 1,5 tonnes
- dans le camp pour les réfugiés de l’est d’Alep dans le quartier Al-Achrafia — environ 2 tonnes
- dans la cité El-Hourraki de la province de Homs — environ 1 tonne ;

Les points d’alimentation chaude et de livraison des objets de première nécessité sont déployés pour les civils, qui quittent les quartiers de la ville d’Alep, se trouvant sous le contrôle des formations armées des groupements terroristes.

Plus d’informations

Au cours des dernières 24 heures, 4 habitants ont quitté les quartiers bloqués de la ville Alep.

Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (le 27 novembre 2016)

Réconciliation des parties en conflit

Au cours des dernières 24 heures, on a conclu des accords de réconciliation avec les représentants des 4 cités dans les provinces de Hama (1), Es-Souweïda (1) et Lattaquié (2).

Le nombre des villes où les accords de réconciliation ont été signés — 1000.

Négociations sur l’adhésion au cessez-le-feu ont été continuées avec les leaders des formations armées illicites dans les provinces de Homs, Hama, Alep et Al-Quneitra.

Le nombre des groupes armés qui ont adhéré au cessez-le-feu est 86.

Observation du cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, on a enregistré 39 bombardements par des formations armées illicites dans les provinces : Alep (18), Damas (15), Lattaquié (1), Deraa (4) et Al-Quneitra (1).

Dans la province de Damas les groupements terroristes, qui se rattachant à l’opposition du groupe « Jaysh al-Islam », ont tiré aux mortiers et armes légères d’infanterie contre les cités Djaoubar (de deux fois), El-Kassa, l’autoroute dans la région de la cité Douma.

Les groupes armés de « l’Armée syrienne libre » ont tiré aux mortiers contre le quartier Sallakh-ad-Dine dans la ville d’Alep.

Dans la province de Lattaquié les détachements du groupe Ahrar ash-Sham ont tiré aux armes légères d’infanterie contre la cité Ain-El-Qantara.

Dans la ville d’Alep les groupements terroristes Jabhat Fath ach-Cham (Jabhat an-Nusra) et l’EI ont tiré aux mortiers, lance-grenades antichars et armes légères d’infanterie contre les quartiers Amri, Bigniamin (de 2 fois), Djamaiia Faht, Khananou-4 (de 2 fois), Djandoul-Dounwar, Karim-Djazmati, Dahia-el-Assad, Khai-Zakhra-Avvad, « 1070 », Achrafia, le centre commercial Kastello (de 2 fois), l’académie militaire Al-Assad (de 2 fois), l’école Hikma.

Dans la province de Damas on a tiré contre les cités Arbil (de 3 fois), Blelié, Khaouch-Kharabou (de 3 fois), le camp Al-Wafidine, la cité Djaoubar (de 3 fois).

Dans la province de Daraa les terroristes ont tiré contre les cités Tel-Skhelia, Khirbat-al-Gazala, Es-Sanameïn et l’autoroute près de la cité Djaddia.

Dans la province d’Al-Quneitra on a tiré contre la cité Djabba.

Les Forces aérospatiales russes et les Forces aériennes syriennes n’ont pas porté des coups sur les formations qui ont signé les accords du cessez-le-feu et qui ont transmis une information sur leurs positions aux Centres (russes ou américains) pour la réconciliation des parties belligérantes.

L’aide humanitaire à la population syrienne

Au cours des dernières 24 heures, 3 actions humanitaires ont eu lieu, pendant lesquelles les civils ont reçu des cargaisons humanitaires :
- dans les quartiers Al-Achrafia — environ 1 tonne et Khananou-al-Amalia (ville d’Alep) – et 3 tonnes.
- dans la cité Khadida (province de Homs) — environ 1 tonne.

Les points d’alimentation chaude et de livraison des objets de première nécessité sont déployés pour les civils, qui quittent les quartiers de la ville d’Alep, se trouvant sous le contrôle des formations armées des groupements terroristes.

Information additionnelle

Au cours de l’opération menée par les unités des Forces armées de la République arabe syrienne et axée sur la libération des quartiers de l’est de la ville d’Alep, 42 combattants sont sortis du quartier Al-Kadisia. Ils ont refusé de continuer les actions de combat et mis bas les armes.

Tous les membres des formations armées illicites tombent sous l’amnistie déclarée par le Président de la République arabe syrienne.

Au cours du 27 novembre, les troupes gouvernementales syriennes ont libéré des terroristes 8 quartiers dans l’est d’Alep.

On a évacué plus de 2500 habitants civils (y compris 800 enfants) dont : 500 personnes du district Al-Kadisia, environ 1500 personnes – des districts Djabal-Bidarou et Khai-as-Sakour.

Quelques combattants ont essayé de quitter les districts bloqués sous la forme des civils. Ils ont été retenus sur place.

Pour éviter les victimes parmi la population civile, on conduit avec les combattants les négociations de reddition volontaire.

Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (le 28 novembre 2016)

Réconciliation des parties en conflit

Au cours des dernières 24 heures, on a conclu des accords de réconciliation avec les représentants des 3 cités dans les provinces de Hama (1) et Lattaquié (2).

Le nombre des villes où les accords de réconciliation ont été signés — 1003.

Négociations sur l’adhésion au cessez-le-feu ont été continuées avec les leaders des formations armées illicites dans les provinces de Homs, Hama, Alep et Al-Quneitra.

Le nombre des groupes armés qui ont adhéré au cessez-le-feu est 86.

Observation du cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, on a enregistré 45 bombardements par des formations armées illicites dans les provinces : Alep (24), Damas (13), Hama (3), Lattaquié (2), Daraa (2) et Al-Quneitra (1).

Dans la province de Damas, les formations armées qui se rattachant à l’oppostition du groupe « Jaysh al-Islam », ont tiré aux mortiers et armes légères d’infanterie contre le stade Abbasiyn dans la cité de Djaoubar.

Les combattants d’Ahrar ash-Sham ont tiré aux mortiers contre la cité Racha (province de Lattaquié) et le quartier Cheikh-Khasr (ville d’Alep).

Les détachements de “l’Armée syrienne libre” ont tiré aux systèmes LRM « feu d’Enfer » et mortiers contre les quartiers Al-Macharka et Khaï-al-Ansari (ville d’Alep) ainsi que utilisé l’artillerie de tube contre la cité Sandrane (province de Lattaquié).

Dans la province d’Alep les groupements terroristes Jabhat Fath ach-Cham (Jabhat an-Nusra) et l’EI ont tiré aux systèmes LRM, mortiers, artillerie de tube et armes légères d’infanterie contre les quartiers Bigniamin, Baêdine, Ar-Ramoussi, Tarik-Cheikh-Nadjar, Arian, Dakhia al-Assad, Sakhour-3, « 1070 », Leramon, Khaïes-Sakhour, Cheikh-Khasr, le centre commercial Kastello, l’académie militaire Al-Assad et l’école Hikma dans la ville d’Alep.

Dans la province de Damas on a tiré contre les cités Arbin, Khaouch-Nasri, Blelié, Khaouch-Kharabou, le terrain de sport, la station électrique le camp Al-Wafidine dans la cité Djaoubar.

Les terroristes ont aussi tiré contre les cités Tel-Sakhia et Djaddia (province de Daraa), contre la cité Sourane et centrale d’énergie à vapeur dans la cité Makharda (province de Hama).

Dans la province d’Al-Quneitra les terroristes de Jabhat Fath ach-Cham ont tiré au canon de char contre la cité Dourine.

Les Forces aérospatiales russes et les Forces aériennes syriennes n’ont pas porté des coups sur les formations qui ont signé les accords du cessez-le-feu et qui ont transmis une information sur leurs positions aux Centres (russes ou américains) pour la réconciliation des parties belligérantes.

L’aide humanitaire à la population syrienne

Au cours des dernières 24 heures, 3 actions humanitaires ont eu lieu, pendant lesquelles les civils ont reçu des cargaisons humanitaires :
- dans la cité Dhibrine (province d’Alep) – environ 7 tonnes ;
- dans la cité Assili (province de Hama) – 2.5 tonnes ;
- dans la cité Kafer-Abda (province de Homs) – environ 1 tonne.

Les points d’alimentation chaude et de livraison des objets de première nécessité sont déployés pour les civils, qui quittent les quartiers de la ville d’Alep, se trouvant sous le contrôle des formations armées des groupements terroristes.

Bulletin d’information du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes sur le territoire de la République arabe syrienne (le 29 novembre 2016)

Réconciliation des parties en conflit

Au cours des dernières 24 heures, on a conclu des accords de réconciliation avec les représentants des 2 cités dans la province de Lattaquié.

Le nombre des villes où les accords de réconciliation ont été signés – 1005.

Négociations sur l’adhésion au cessez-le-feu ont été continuées avec les leaders des formations armées illicites dans les provinces de Homs, Hama, Alep et Al-Quneitra.

Le nombre des groupes armés qui ont adhéré au cessez-le-feu est 88.

Observation du cessez-le-feu

Au cours des dernières 24 heures, on a enregistré 40 bombardements par des formations armées illicites dans les provinces : Alep (20), Damas (16), Deraa (2), Hama (1) et Lattaquié (1).

Dans la province de Damas les groupements terroristes, qui se rattachant à l’oppostition du groupe « Jaysh al-Islam », ont tiré aux mortiers et armes légères d’infanterie contre la cité Djaoubar, le quartier Adavi et le quartier du stade El-Abbasijin dans la ville Djaoubar, l’autoroute dans la région de la cité Harasta.

Les combattants de « Ahrar al-Cham » ont tiré aux mortiers contre la cité Azizi dans la province d’Alep et les positions des forces gouvernementales sur la montagne Abou-Ali dans la province de Lattaquié.

Les groupes armés de « Armée syrienne libre » ont tiré aux systèmes LRM contre le quartier Salah-ad-Din dans la ville Alep.

Dans la cité Alep les groupements terroristes « Djabhat Fath ach-Cham » (« Djabhat an-Nousra ») et Daech ont tiré avec des systèmes LRM, artillerie de tubes, mortiers et armes légères d’infanterie contre les quartiers Bignamin (2 fois), Dahia-el-Asad, Baedin, Leramon, Boustan-Bacha, Ramousi, Cheih-Hasr, Achrafia, Chourfa, « 1070 », l’académie militaire El-Assad, le quartier d’une ancienne école militaire, la forteresse Alep, le centre commercial Kastello, l’école Hikma, les disctricts de la cartonnerie et du marché de la pastèque.

Dans la province de Damas les terroristes ont tiré contre les cités Arbil (2 fois), Blelie, Khauch-Harabou (2 fois), Khauch-Nasri (2 fois), Djaoubar, Bala-el-Kadima, l’hôpital Ibn-Sina et le central dans la cité Djaoubar, le camp El-Wafidin.

Dans la province de Deraa les terroristes ont tiré contre les cités Tel-Shelia et Djaddia, dans la province de Hama – contre la cité Souran.

Les Forces aérospatiales russes et les Forces aériennes syriennes n’ont pas porté de coups sur les formations qui ont signé les accords du cessez-le-feu et qui ont transmis une information sur leurs positions aux Centres (russes ou américains) pour la réconciliation des parties belligérantes.

L’aide humanitaire à la population syrienne

Quatre actions humanitaires ont eu lieu, pendant lesquelles les civils ont reçu des cargaisons humanitaires :
- dans la cité de Djibrin de la province d’Alep - environ 3 tonnes ;
- dans la cité Masiaf de la province de Hama – 2,5 tonnes ;
- dans la cité Han-Ourainiba de la province d’Al-Quneitra – environ 1 tonne ;
- dans la cité de Kara-Djalia de la province de Lattaquié – environ 1 tonne.

Les points d’alimentation chaude et de livraison des objets de première nécessité sont déployés pour les civils, qui quittent les quartiers de la ville d’Alep, se trouvant sous le contrôle des formations armées des groupements terroristes.