Réseau Voltaire

Drogues et fondamentalisme

+

Quiapo, le quartier musulman de Manille, est considéré par les autorités philippines comme un des hauts lieux du trafic de drogues dans le pays. Les profits des trafiquants de shabu dans la capitale s’él"veraient à deux millions de dollars par semaine. Données confirmées par le rapport de Roilo Golez qui ajoute que deux kilos de cette drogue sont vendus chaque jour dans les seules rues de Quiapo. Lors d’un raid de la police, fin décembre, pour arrêter deux dealers, un policier a été tué et 300 personnes, la plupart musulmanes, arrêtées. La police aurait saisi de la marijuana, du shabu, des armes et des munitions. Alfredo Lim, le maire de Manille, connu pour ses méthodes expéditives alors qu’il était encore chef de la police, a fait procéder à la démolition, durant le week-end du 13 - 14 janvier, du bidonville existant à l’intérieur du quartier musulman, afin de "nettoyer la zone des trafiquants". Ses habitants devaient être relogés à la périphérie de Manille. Les trois - quarts de la drogue arrivent du continent par bateau, via l’"le de Mindanao, au sud de l’archipel. 3 millions de musulmans vivent dans cette partie méridionale du pays. Le Front Moro de libération nationale (MNLF), qui compte 20 000 combattants, négocie actuellement avec le gouvernement un statut d’autonomie pour les territoires à majorité musulmane. Mais des mouvements extrémistes, comme le groupe Abu Sayyaf, une dissidence de MNLF, consid"rent ces négociations comme une "trahison" et continuent la lutte armée en réclamant l’indépendance de Mindanao. De nombreuses zones côti"res du sud de l’archipel sont aux mains des rebelles musulmans et les autorités de Manille ne peuvent contrôler les trafics divers qui se développent dans cette partie du pays : produits de contrebande divers, armes, drogues. Ces différentes marchandises sont ensuite distribuées, toujours par voie maritime, dans les autres "les de l’archipel. Le rapport Golez accuse les fondamentalistes d’alimenter en shabu certains réseaux musulmans de la capitale (correspondant de l’OGD aux Philippines).

(c) La Dépêche Internationale des Drogues n° 52

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.