La défaite de deux régimes terroristes

L’opération Liberté immuable en Afghanistan a :

- supprimé le régime répressif des talibans,

- privé le réseau Al-Qaïda d’un refuge d’où il pouvait former des agents, préparer et lancer des opérations.

L’opération Liberté en Irak a :

- mis fin à un gouvernement qui possédait des armes de destruction massive, donné refuge et apporté un soutien à des terroristes, abrogé les droits de l’homme et rejeté les exigences bien fondées de l’Organisation des Nations unies et du monde,

- empêché le groupe Ansar al-Islam, qui est affilié au réseau Al-Qaïda, de mener ses activités dans le nord-est de l’Irak,

- fait disparaître de l’Irak le réseau Abu Musab al-Zarqawi, qui disposait d’un camp d’entraînement au maniement des explosifs et des poisons dans le nord-est de l’Irak,

- fermé le camp d’entraînement Salman Pak où des membres du réseau Al-Qaïda ont reçu une formation.

La chasse aux membres du réseau terroriste mondial :

- Depuis septembre 2001, plus de 3.000 personnes soupçonnées d’être des agents d’Al-Qaïda sont détenues dans plus de 90 pays.

- Presque toutes les personnes directement impliquées dans l’organisation et l’exécution des attaques du 11 septembre sont maintenant détenues ou mortes.

- Soixante-cinq pour cent de tous les chefs, cadres et principaux collaborateurs d’Al-Qaïda que nous avons poursuivis soit ont été capturés soit sont morts.

Dans le cadre de la guerre mondiale contre le terrorisme, les Etats-Unis et leurs alliés ont :

- privé Al-Qaïda de son refuge en Afghanistan,

- mis fin au régime des talibans qui apportait un soutien et donnait refuge à Al-Qaïda,

- entravé le financement d’Al-Qaïda,

- démantelé des cellules entières d’Al-Qaïda dans le monde entier,

- capturé ou tué un grand nombre des chefs d’Al-Qaïda qui exerçaient leurs fonctions au moment des attaques du 11 septembre, notamment

- l’organisateur des attaques du 11 septembre, Khalid Shaykh Muhammad, et ses accolytes, Ramzi bin al Shibh, Abu Zubaydah et Muhammad Atef,

- l’organisateur de l’attaque contre le destroyer américain Cole, Walid Ba’Attash,

- le principal collaborateur d’Al-Qaïda, Abu Yasir al-Jaz’iri.

Singapour, la Malaisie, l’Indonésie, les Philippines et Hong-Kong sont tous de grands partenaires dans la guerre contre le terrorisme et ont arrêté des dizaines d’agents terroristes qui ont des liens avec Al-Qaïda.

- Le Pakistan a incarcéré plus de 500 personnes soupçonnées d’être des terroristes, notamment Ramzi bin al Shibh et Khalid Shaykh Mohammad.

- Les Etats-Unis collaborent étroitement avec les gouvernements afghan et pakistanais pour priver de refuge les terroristes qui passent leurs frontières ou qui se déplacent dans leurs zones frontalières.

- Le Royaume-Uni ainsi que l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie et d’autres pays européens ont démantelé des cellules d’Al-Qaïda.

- De nombreux pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ont poursuivi et arrêté des membres d’Al-Qaïda.

- Le Yémen a pris des mesures contre de nombreux membres d’Al-Qaïda. C’est au Yémen qu’al-Harithi a été découvert et tué.

- La Jordanie a arrêté deux personnes ayant des liens avec Al-Qaïda qui étaient responsables de l’assassinat à Amman d’un membre du personnel de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international, Laurence Foley.

- Les autorités de l’Arabie saoudite ont découvert des activités terroristes dans la ville sainte de La Mecque.

- Les services de sécurité de l’Arabie saoudite ont arrêté Abu Bakr al-Azdi, que l’on pense être un des principaux organisateurs de l’attentat à la bombe qui a eu lieu le 12 mai 2003 à Riyadh.

- Les services de sécurité ont aussi tué un cadre important d’Al-Qaïda qui s’occupait aussi de recueillir des fonds et qui était connu sous le nom d’"Epée agile".

- Le Maroc a arrêté des agents d’Al-Qaïda qui préparaient des attaques contre des navires américains.

- Djibouti accueille des forces armées américaines chargées de poursuivre des membres d’Al-Qaïda ainsi que d’autres terroristes dans la corne de l’Afrique.

Depuis le 11 septembre 2001, les Etats-Unis et d’autres pays ont bloqué plus de 137 millions de dollars, dont une grande partie servait à financer les activités d’Al-Qaïda.

Nous avons établi des partenariats avec le Canada et le Mexique afin de mettre fin à la traversée clandestine des frontières et de faciliter les échanges commerciaux et les déplacements licites.

Les Etats-Unis ont démantelé des cellules affiliées à Al-Qaïda à Buffalo (New York) et à Portland (Orégon) et arrêté des personnes accusées d’apporter un soutien au groupe égyptien Al-Gamat Al-Islamiyya.

La chasse aux terroristes

En vue d’améliorer la transmission et la coordination des renseignements, le président a prescrit la création du "Terrorist Threat Integration Center" dont font partie la CIA, le FBI, le ministère de la sécurité intérieure, le ministère de la défense et le département d’Etat.

Le FBI a créé le "National Joint Terrorism Task Force" (groupe national d’action concertée contre le terrorisme), et nous avons augmenté le nombre des groupes d’action concertée contre le terrorisme dans le pays pour le faire passer à 66.

Le ministère de la justice a mis en place un groupe d’action chargé de découvrir les terroristes étrangers.

Le département d’Etat a mis au point des visas infalsifiables et des passeports à lecture optique.

Source : Maison-Blanche