Aujourd’hui à Bagdad, des terroristes ont dirigé leur violence contre les Nations unies. Les membres du personnel des Nations unies et les Irakiens qui ont péri lors de cet attentat à la bombe se trouvaient à cet endroit simplement pour des raisons humanitaires. Les hommes et les femmes qui étaient dans le bâtiment visé s’activaient à la reconstruction de l’Irak et apportaient des soins médicaux à la population irakienne. Ils se trouvaient là également pour contribuer à la distribution de vivres. Beaucoup ont été tués ou blessés. A tous ceux qui souffrent, je transmets la sympathie du peuple américain.

Il y a quelques instants, j’ai parlé avec M. Bremer et lui ai demandé d’apporter toute l’aide qui lui était possible d’offrir aux sauveteurs et aux secouristes qui se trouvaient au quartier général des Nations unies. J’ai aussi parlé avec le secrétaire général de l’ONU à propos de la grande perte subie par l’ONU, à propos de l’aide que mon pays a offerte et à propos de la tâche essentielle qui se poursuit en Irak.

Les terroristes qui ont frappé aujourd’hui ont une fois de plus montré le mépris qu’ils éprouvent envers des innocents. Ils ont montré leur peur du progrès et leur haine de la paix. Ce sont des ennemis du peuple irakien. Ce sont des ennemis de toutes les nations qui cherchent à aider le peuple irakien. Au vu de leurs tactiques et de leurs objectifs, ces assassins montrent une fois de plus qu’ils sont les ennemis du monde civilisé.

Le moindre signe de progrès en Irak aggrave le désespoir des terroristes et de ceux qui faisaient partie du régime brutal de Saddam. Le monde civilisé ne se laissera pas intimider, et ces tueurs ne décideront pas de l’avenir de l’Irak. Le peuple irakien a été libéré d’un dictateur. L’Irak se trouve sur le chemin irréversible conduisant à l’autodétermination et à la paix. L’Amérique, ses amis et les Nations unies épauleront le peuple irakien alors qu’il retrouve son pays et son avenir.

Le peuple irakien se trouve confronté à un défi et aussi à un choix. Les terroristes veulent en revenir au temps des chambres de torture et des charniers. Les Irakiens qui souhaitent la paix et la liberté doivent les repousser et lutter contre le terrorisme. Les Etats-Unis et beaucoup de gens dans le monde les y aideront.

Toutes les nations du monde ont à faire face à un défi et à un choix. En essayant de répandre le chaos et la peur, les terroristes éprouvent notre volonté. Aux quatre coins du monde, ils se rendent compte que notre volonté est inébranlable. Nous persévérerons en dépit des difficultés. Nous continuerons cette guerre contre le terrorisme tant que les tueurs n’auront pas comparu devant la justice. Et nous prévaudrons.

Que Dieu bénisse toutes les personnes touchées par cet attentat en Irak.

Source : Maison-Blanche