Le 29 novembre 1983 Ronald Reagan et Yitzak Shamir institutionnalisèrent les liens entre les États-Unis et Israël. Ils fondèrent pour cela deux organismes :
- Le Groupe commun politico-militaire (Joint Political Military Group). Il se réunit deux fois par an sous la co-présidence de sous-secrétaire d’État pour les affaires politico-militaires et du directeur central du ministère israélien de la Défense. Initialement, il fut conçu pour contrer l’influence soviétique au Proche-Orient et empêcher les autres États de la région d’acquérir des armes chimiques et des missiles balistiques
- Le programme commun d’aide de sécurité (Joint Security Assistance Program). C’est un forum permanent co-présidé par le sous-secrétaire d’État pour l’assistance militaire et le directeur central du ministère israélien de la Défense. Il tient une réunion décisionnelle annuelle à Washington. C’est là que se planifient les subventions et les transferts d’armement et de technologies.

Après la parenthèse travailliste, ce dispositif a été renforcé par les mêmes Reagan et Shamir, en 1988, à travers une kyrielle de comités de contact thématiques.

C’est au sein de ces organismes que vont se marchander cette semaine la possible sous-traitance d’un bombardement de l’Iran par Israël et a rémunération de cette attaque. Côté US, les négociations seront conduites par Lincoln P. Bloomfield Jr, un faucon historique et ex-associé de Richard Armitage.