Si l’islam militant est le problème et l’islam modéré la solution, encore convient-il de savoir les différencier. Cette question prend toute son importance après l’arrestation d’Abdulrahman Alamoudi, un religieux musulman considéré comme un « libéral » à qui on avait confié le recrutement des aumôniers musulmans dans l’armée états-unienne et qui a été arrêté pour commerce illégal avec la Libye et pour ses contacts avec sept personnes reconnus comme des terroristes aux États-Unis.
La distinction entre les vrais modérés et ceux qui en donnent l’apparence est un travail qui dépasse les amateurs du gouvernement états-unien. Il faut donc rédiger un questionnaire qui comprendra des questions plus précises que celles généralement posées et auxquelles les responsables musulmans états-uniens devront répondre publiquement. Les différents sujets d’interrogation seront :
- La violence : il faut leur demander s’ils condamnent des groupes comme Abu Sayyaf, le GIA, le Hamas, le Hezbollah, le Jihad islamique et Al Qaïda et s’ils condamnent les attaques de Palestiniens, Tchétchènes ou Cachemiris contre des civils.
- La modernité : il faut obtenir leur opinion sur les droits des femmes, leur interprétation du Jihad et leur vision des autres religions.
- La laïcité : il faut connaître leur rapport aux autres religions et leur réaction face aux lois allant à l’encontre des enseignements de l’islam.
- Le pluralisme islamique : il faut savoir s’ils acceptent les autres branches de l’islam.
- L’autocritique : nous devons savoir s’ils trouvent légitimes que des chercheurs travaillent sur les origines de l’islam et qui ils estiment être les responsables des attentats du 11 septembre.
- La défense contre les militants de l’islam : nous devons savoir s’ils acceptent d’être plus surveillés que le reste de la population.
Sans être parfaite, cette méthode permettra de donner des indications permettant de séparer nos amis de nos ennemis.

Source
Jerusalem Post (Israël)

« Do you believe in modernity ? », par Daniel Pipes, Jerusalem Post, 26 novembre 2003.