Le 28 décembre, deux jours après le tremblement de terre qui a détruit la ville citadelle de Bam, en Iran, un avion C-130 américain atterrissait à Kerman transportant à bord une cargaison de plus de neuf tonnes de secours d’urgence destinés aux survivants du séisme. C’était le premier vol des Etats-Unis à destination de l’Iran depuis la crise des otages de 1981.

Des soldats de l’armée de l’air américaine et des soldats iraniens ont ensemble déchargé l’avion, transférant le cargo sur des camions qui ont transporté les marchandises jusqu’au site du désastre à 185 kilomètres au sud-est.

"Nous partageons la douleur des survivants et nous sommes prêts à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider", a déclaré un porte-parole du ministère de la défense, le lieutenant-colonel Jim Cassella.

Les Etats-Unis envisagent de faire parvenir à l’Iran soixante-huit tonnes de marchandises au total et, selon le ministère de la défense, huit C-130 et un C-17 ont été réquisitionnés auprès du commandement central pour le Moyen-Orient afin de participer à la mission humanitaire.

Selon le capitaine Steve Honda, de l’U.S. Transportation Command, trois autres appareils partis des Etats-Unis et ayant à bord des secours d’urgence et des équipes de secouristes sont attendus à l’aéroport de Kerman.

Pour l’instant, l’aide d’urgence s’est composée de solutions intraveineuses, de bandages, de gaze, de matériel chirurgical, de nourriture et d’eau purifiée. Des couvertures et des pyjamas doivent suivre car les survivants n’ont pas les vêtements adéquats pour se protéger contre les éléments.

L’Agence fédérale de gestion des situations liées aux catastrophes (Federal Emergency Management Agency, FEMA) a dépêché en Iran des membres de ses équipes de réaction aux urgences médicales à l’étranger (IMSuRT), soit trente infirmières, docteurs, pharmaciens et autres spécialistes capables de mettre sur pied et d’assurer le fonctionnement d’hôpitaux de campagne n’importe où dans le monde.

L’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) a également envoyé en Iran du personnel spécialisé.

Selon un porte-parole du département d’Etat, M. Adam Ereli, outre les immenses besoins humanitaires provoqués par le tremblement de terre en Iran, la participation des Etats-Unis aux secours résulte de contacts directs entre M. Richard Armitage, secrétaire d’Etat adjoint, et M. Mohammed Zarif, diplomate ayant rang de conseiller représentant les intérêts iraniens à Washington (hébergé par l’ambassade de Suisse) également représentant permanent de l’Iran auprès de l’ONU.

A la question de savoir si l’envoi d’aide supplémentaire était possible, M. Ereli a répondu : "Je dirais que nous sommes prêts à continuer notre assistance et à répondre de façon appropriée aux besoins des victimes de cette tragédie si on nous le demande."

Des organisations non gouvernementales ayant leur siège aux Etats-Unis participent aussi aux secours. Une équipe du Mercy Corps se trouve sur le terrain depuis le 27 décembre et d’autres personnels sont en route. A ce jour, elle a réussi à distribuer 1.300 couvertures, 1.000 appareils de chauffage d’appoint, 990 litres d’eau et 500 tentes familiales.

La Croix-Rouge américaine travaille avec ses homologues dans le cadre de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge afin de répondre aux besoins des survivants du séisme.

Ces organismes caritatifs bénéficient d’un déluge de dons venant d’Américains soucieux de venir en aide aux survivants, et plusieurs groupes recueillent des fonds en leur nom. L’un d’eux, le Conseil national iranien-américain (NIAC) a indiqué qu’il avait déjà recueilli 47.000 dollars, un chiffre qui, selon lui, augmente au rythme de 1.000 dollars par heure.

Dans les jours prochains, a dit M. Dokhi Fassihian, l’un des responsables du NIAC, qui a son siège à Washington et qui facilite la création d’associations de défense de la culture iranienne, d’autres recueils de fonds seront organisés pour appuyer les secours.

Dès qu’il a eu connaissance de la situation, le 26 décembre, le président Bush a publié un message de condoléances à l’intention du peuple iranien dans lequel il fait valoir la compassion de l’ensemble des Américains et leur désir de venir en aide aux sinistrés.

Source : Washington File