Alors que les chefs d’État des pays de l’hémisphère occidental se réunissent à Monterrey, les perspectives économiques de l’Amérique latine, grâce à une réforme menée par les États-Unis, sont encourageantes : la croissance économique devrait atteindre une moyenne de 3,5 à 4 % en 2004.
Toutefois, ces pays ont besoin de plus qu’une année ou deux de croissance. Il faut que les gouvernements s’engagent dans un type de croissance qui bénéficie aux pauvres, au développement social et à la démocratie. Malheureusement, aujourd’hui, le tiers de la population vis en dessous du seuil de pauvreté et la région fait face à des problèmes à long terme dans le domaine de la santé, de l’éducation et de l’environnement. En outre, ces pays restent vulnérables à une crise financière et subissent la concurrence chinoise.
Pour aider l’Amérique latine, il faut :
- Renforcer le système fiscal et financier.
- Relancer les discussions de l’OMC interrompues à Cancun pour pousser à la libéralisation des échanges et notamment mettre fin aux subventions agricoles dans les pays industrialisés.
- Mieux intégrer les indigènes.
- Améliorer la transparence dans la gestion publique.
- Développer la qualité du système éducatif.
- Développer les investissements privés internes et réduire la dépendance vis-à-vis de l’extérieur.

Source
International Herald Tribune (France)
L’International Herald Tribune est une version du New York Times adaptée au public européen. Il travaille directement en partenarait avec Haaretz (Israël), Kathimerini (Grèce), Frankfurter Allgemeine Zeitung (Allemagne), JoongAng Daily (Corée du Sud), Asahi Shimbun (Japon), The Daily Star (Liban) et El País (Espagne). En outre, via sa maison-mère, il travaille indirectement en partenarait avec Le Monde (France).

« The stakes in Monterrey », par David de Ferranti, International Herald Tribune, 12 janvier 2004.