Le ministre qatari des Affaires étrangères, Cheikh Hamad ben Jassem ben jabr al-Thani, a annoncé dimanche que son pays était favorable à un règlement diplomatique du problème nucléaire iranien.

Prenant la parole devant les journalistes à Doha, capitale qatarie, après des négociations avec le ministre français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, M. Jassem a affirmé que le Qatar était opposé à toute méthode militaire pour régler le problème nucléaire iranien.

Il a dit que l’Iran était une importante puissance dans la région du golfe persique avec laquelle les pays de la région devraient entretenir davantage de dialogues politiques et économiques.

A la même conférence de presse, le ministre français a demandé à l’Iran de suspendre l’enrichissement d’uranium s’il voudrait éviter les sanctions de l’ONU.

"Suite à une offre de puissances mondiales pour régler le problème, l’Iran doit répondre aux demandes répétées de l’Agence internationale de l’énergie atomique et du Conseil de sécurité de l’ONU en particulier sur la suspension de ses activités nucléaires sensibles", a-t-il souligné à des journalistes.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)