Trois mois après la divulgation par Wikileaks de 92 000 documents confidentiels de l’armée de terre des Etats-Unis sur la situation en Afghanistan, le département de la Défense a admis que ces pièces étaient sans valeur.

Trois médias atlantistes, le New York Times, le Guardian et Der Spiegel, avaient été utilisés pour mettre en scène ce que l’on présentait comme la plus importante fuite de renseignements de l’histoire. Le site Wikileaks avait déchainé les passions.
Sans tarder, le Réseau Voltaire avait mis en garde ses lecteurs face à ce qui lui paraissait être une diversion orchestrée, en soulignant le peu d’intérêt de ces documents et l’absence de fiabilité de Wikileaks.
A l’inverse, Le Monde diplomatique, Slate et Owni avaient consacré une partie de leurs moyens à créer un site internet dédié pour exploiter ces documents.

Dans une lettre au président de la Commission sénatoriale des Forces armées, datée du 16 août et rendue publique le 18 octobre, le secrétaire à la Défense Robert Gates indique que ces documents portent sur des opérations de terrain passées et qu’ « aucune source ou méthode sensible de renseignement n’est compromise par ces divulgations ».

Identiquement, après que le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, ait annoncé que son organisation étudiait ces documents et pourrait sanctionner les informateurs afghans qui y sont cités, la presse atlantiste avait craint leur élimination. Trois mois plus tard, il semble qu’aucun informateur afghan de l’armée de terre US n’ait été inquiété, leur travail étant également considéré par les talibans comme sans valeur.

Tout ceci pose une nouvelle fois des questions sur la fiabilité du site Wikileaks que le journaliste d’investigation Wayne Madsen dénonce depuis longtemps comme un paravent de la CIA.

===

- « Communiqué du Réseau Voltaire - Wikileaks : une diversion politique », Réseau Voltaire, 28 juillet 2010.
- « Something Stinks About Wikileaks Release of "Secret" Documents », par F. William Engdahl, Voltaire Network, 20 août 2010.

Documents joints