JPEG - 56 ko

D’ordre de mon gouvernement, j’ai l’honneur de vous communiquer le message suivant :

« Le Gouvernement syrien ne ménage aucun effort pour stabiliser la situation à Alep. Il a pris des dispositions pour évacuer les civils et les blessés de la partie est de la ville et permis aux individus armés de sortir sans rencontrer d’obstacle et sans abandonner leurs armes.

Afin d’améliorer la situation dans la ville, l’Armée arabe syrienne a établi des créneaux horaires pendant lesquels elle interrompt les hostilités. Des véhicules sont prêts à transporter les blessés et les civils depuis les zones de conflit et des mesures d’acheminement de l’aide humanitaire ont été prises.

Les unités de l’armée se sont temporairement retirées dans certains lieux de manière à permettre aux individus armés de quitter l’est de la ville en empruntant deux itinéraires.

Les autorités syriennes continuent, en application de la loi d’amnistie promulguée par le Président Bachar el-Assad, d’accorder la grâce aux personnes ayant pris les armes ou possédé des armes pour quelque raison que ce soit ainsi qu’aux hors-la-loi et malfaiteurs en fuite qui décident de déposer les armes et de se rendre aux instances judiciaires compétentes et, en particulier, au parquet.

Compte tenu des circonstances, le Gouvernement syrien engage les États occidentaux, certains pays de la région et du monde arabe et tous les pays aspirant à la stabilisation d’Alep à prendre de réelles mesures politiques en ce sens et à cesser leurs manœuvres politiques dilatoires. »

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.

Source : S/2016/876