Réseau Voltaire

La communication de Benjamin Netanyahu

+

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a retenu les leçons du général Colin Powell. Il est ainsi parvenu à renouveler la rhétorique de son pays qui se limitait jusque là à instrumenter la « solution finale ».

Lorsque les États-Unis et le Royaume-Uni décidèrent d’envahir l’Iraq et de renverser le président Saddam Hussein, le secrétaire d’État US n’hésita pas à brandir au Conseil de sécurité une fiole, prétendument remplie d’anthrax. Pour terrifier son auditoire, il ne manqua pas de préciser qu’elle contenait suffisamment de poison pour tuer tous les new-yorkais.

JPEG - 31.6 ko

Sur ce modèle, Benjamin Netanyahu brandit, en 2012, à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies un schéma explicatif de l’imminence de la réalisation de la bombe atomique iranienne.

JPEG - 30.8 ko

En avril 2018, il révéla le vol par ses services secrets des archives nucléaires iraniennes. Il prétendit détenir ainsi la preuve que Téhéran avait poursuivi ses recherches malgré ses engagements internationaux. Las ! vérification faite, il ne s’agissait pas de recherches, mais d’une étude de faisabilité.

JPEG - 51.2 ko

Lors de son dernier discours devant l’Assemblée générale de l’Onu, il a révélé l’existence, en plein Téhéran, d’un lieu de stockage secret de matériel indispensable à la recherche nucléaire. Las ! les journalistes occidentaux (photo du haut de la page : Euronews) qui se sont précipités sur place n’ont trouvé qu’une usine de nettoyage de tapis.

JPEG - 32 ko
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.