Le centre " Elewout " fut fondé en 1992 à Bruges par Gerard Crevits et Lydie Vanhuffel, qui s’occupe quant à elle surtout de la gestion pratique du centre. Il s’y donne régulièrement des conférences et des cours.

Avant 1992, Crevits possédait un magasin de produits alimentaires naturels à De Pinte (Flandre orientale) et organisait déjà diverses réunions.

Le centre " Elewout " se rattache au mouvement " New Age ". Crevits annonce la création d’un nouveau mouvement à l’aube du 21 e siècle et recrute des personnes susceptibles de former les adeptes en vue de la nouvelle ère du Verseau.

Il semble d’ailleurs s’être créée une A.S.B.L. " De Waterman ", probablement une filiale du centre " Elewout ", où se donnent également des cours et dont les prospectus sont disponibles dans tous les restaurants d’alimentation naturelle de Gand. La philosophie prônée relève du syncrétisme : Bouddha, Saï Baba, la vierge Marie, ...

M. Crevits affirme être en contact avec un être spirituel : maître Morya. Inspiré de la théosophie, ce maître sert de messager entre les humains et le monde divin.

A chaque conférence, M. Crevits apporte un message personnel au public. Au départ, ces messages sont très généraux, encourageant chacun à prendre sa vie en main, à réagir envers son environnement et à renier son passé. Pour les personnes qui sont intéressées et reviennent au centre, Crevits examine de manière plus approfondie leur situation et leur demande des renseignements plus personnels. Il leur conseille également de suivre ses cours sur l’ésotérie, et plus particulièrement sur les religions et les gourous indiens. Diverses pratiques sont utilisées : numérologie et autres opérations mathématiques, lecture des lignes de la main, tarot, analyse des rêves, étude de l’influence de la date de naissance, etc.

Les personnes recrutées sont soit des personnes intéressées par l’alimentation naturelle et les philosophies alternatives, soit des personnes instables, présentant des problèmes physiques ou psychologiques, ayant généralement un situation financière aisée.

Certaines sont envoyées en Allemagne, à Dornburg, consulter la mère Meera, une indienne qui pratique également les messages télépathiques et l’imposition des mains.

Gérard Crevits pousse ses clients à se distancier de leur famille pour pouvoir se concentrer sur l’étude. Ils doivent assister aussi souvent que possible à ses conférences et ses cours.

Après quelques mois, les clients, devenus entre-temps des membres, sont invités à convaincre les membres de leur famille de participer aux diverses activités du centre. Si ces personnes refusent, les membres doivent résolument briser tout lien avec eux.

M. Crevits tente aussi de recruter des membres à Gand, Anvers, Ostende et Berlare. Actuellement, les activités à Gand et Bruges sont quelque peu en veilleuse car Crevits se sent surveillé. Cela n’empêche que, selon le directeur d’un centre PMS, Crevits a déjà détruit de nombreuses familles.

D’après un témoin, les revenus du centre sont très élevés. Plusieurs centaines de milliers de francs seraient versés en noir par les adeptes, alors que pour les années 1992, 1993 et 1994, le centre se serait déclaré en perte.

Ce centre aurait également des liens avec Sahaja Yoga. Ainsi, il semble que Shri Mataji ait visité le centre " Elewout ", le 29 mars 1996.

PRINCIPAUX FAITS REPROCHES A CETTE ORGANISATION

- rupture avec le milieu familial ; les membres rompent tous liens avec leur conjoint, leur famille, leurs amis, même leurs enfants lorsque ceux-ci refusent d’adhérer au groupe ;

- volonté de couper les adeptes de la société en général, de leur milieu professionnel en particulier. Toutefois, quand un membre perd son travail et donc ses revenus, il est exclu du groupe dès qu’il n’est plus en mesure de payer les cours et autres activités ;

- exigences financières exorbitantes : les adeptes sont amenés à verser jusqu’à la moitié de leurs revenus. Les cours coûtent 5 000 francs ; ils sont généralement suivis par une quinzaine d’adeptes, deux fois par mois. En outre, d’autres cours peuvent rapporter jusqu’à 58 000 francs chacun. Enfin, Crevits donne également des consultations privées d’une heure pour 1 500 francs, à raison de trois par matinée. Une consultation par téléphone coûte 500 francs. Il est question d’un adepte qui aurait versé 25 000 francs par mois au centre. Un témoin évalue ses revenus trimestriels provenant de ses seules activités à Bruges à quelque 600 000 francs. Les adeptes doivent également tenter d’obtenir de l’argent de leurs parents proches ;

- embrigadement d’enfants par l’organisation de divers programmes et camps de vacances, où il est procédé à des rituels indiens (mantras, chakras, ...), à la reception de messages télépathiques, à l’analyse de couleurs afin de déterminer la personnalité des enfants. Ces activités sont destinées à des enfants de 6 à 18 ans. Des enfants assistent également aux cours et aux réunions, emmenés par leur(s) parent(s). A cet égard, un témoin fait état du manque évident d’attention et d’intérêt de la part des milieux scolaires et des centres PMS ;

- pratique illégale de la médecine : Mme Crevits procède à des impositions de mains et à des " massages- métamorphose ", et ce sans la moindre formation ;

- manipulation mentale : dans les différentes villes citées, il est constitué de petits groupes, très fermés, de manière à permettre aux deux dirigeants d’avoir une forte emprise sur les membres. Ils connaissent les moindres détails de la vie privée de leurs adeptes. M. Crevits cherche à isoler ses adeptes de manière à les maintenir sous sa dépendance exclusive, probablement à des fins pécuniaires. Ils sont également invités à écouter régulièrement des cassettes, reprenant ses messages télépathiques sur mesure, véritable endoctrinement, selon un témoin, entraînant un changement radical de comportement chez l’adepte.


Source : Chambre des Représentants de Belgique http://www.lachambre.be