Ce mouvement fut fondé à Paris en 1947 par Omraam Mikhaël Aïvanhov, qui se dit envoyé par son maître spirituel, Peter Deunov (Bulgarie).

La Fraternité Blanche Universelle se présente comme une école initiatique proposant un ésotérisme syncrétiste. Aïvanhov annonce l’avènement de l’ère du Verseau et la création d’un nouvel ordre mondial. Tout ce qui n’est pas la Fraternité Blanche Universelle doit être balayé. Maladies, souffrances, pauvreté trouvent leur cause dans le monde spirituel.

Les adeptes doivent s’exercer aux pratiques de " purification " et de " développement harmonieux " inculquées par le maître : contemplation et yoga du soleil, exercices gymniques (paneurythmie), lecture et médidation à partir des pensées du maître, repas végétariens et frugaux, aucun excitant, cessation de toute relation sexuelle.

Ces pratiques semblent, dans certains cas, induire une rupture avec le milieu familial.

La Fraternité Blanche Universelle est présente en France (notamment une communauté au Bonfin) et en Belgique. Une société commerciale, la Prosveta Benelux sc, s’occupe de la vente des ouvrages de Aïvanhov. Il existait aussi un stand Prosveta à la Foire du Livre.

A signaler également : l’Association Nationale pour l’Education Prénatale (ANEP). Selon Aïvanhov, l’avenir de l’enfant est entièrement déterminé durant les neuf mois de grossesse. C’est pourquoi il dicte un comportement détaillé aux futures mères, afin d’améliorer le développement de leur enfant.

Un témoin fait état de liens entre la Fraternité Blanche Universelle et l’Association des amis du docteur Edward Bach, antenne de l’association française du même nom. Le représentant belge est Henri-Michel Huylebroeck, qui se dit " conseiller ontologue " (Tournai). Il aurait également un point de chute à Bruxelles (rue Fossé-aux-Loups) et donnerait des conférences. Le témoin n’exclut pas la possibilité à terme d’une dérive similaire à celle de Luc Jouret.

Au cours d’un réveillon de Nouvel An, co-organisé il y a quelque 6 ans par Huylebroeck dans un château de Stambruges, une petite boutique improvisée vendait des produits divers, parmi lesquels les ouvrages d’Aïvanhov. On ne pouvait y consommer ni alcool, ni tabac, ni viande.

Ce lien entre la Fraternité Blanche Universelle et l’adepte des " Fleurs de Bach " se confirme au salon alternatif " Valériane 93 " à Namur. Un prospectus intitulé " Le pélerin de la paix " vante notamment les conférences et les cours dispensés par Huylebroeck, mais il propose également de " découvrir le maître Aïvanhov " au cours d’un séminaire intitulé " Comment bien vivre ma vie " (chapitre 5). Il se peut que ces conférences soient un moyen d’attirer des gens vers le mouvement.

Les différents ouvrages du docteur Bach vantent les vertus de 38 remèdes, commercialisés depuis 1936, " pour guérir d’une façon naturelle ".

Il est également prévu un 39 e remède, le " Rescue Remedy " pour tous ceux qui se trouvent dans une situation urgente : " accidents, malaises soudains, épouvante, chutes, petites lésions, brûlures, traumatismes, choc, secours aux autres "

Il existe plusieurs centres de distribution en Belgique :

- Aquila - Centre belge d’information et de distribution des remèdes des fleurs de Bach (Louvain)

- Technifood SC (Bruxelles)

- Harmonie - Espace Santé-Environnement (Bruxelles)

- Cafycis (forêts d’Ardennes) (Wavre)

Selon le témoin, certains de ces produits ne sont pas dénués d’effets secondaires et provoquent notamment de l’agressivité (lorsqu’il a remplacé un des rémèdes prescrits par Huylebroeck par de l’eau, le comportement du patient est redevenu normal).

Un chapitre du Grand livre des fleurs de Bach est consacré à la grossesse, aux nouveaux-nés et aux enfants. Il y est dit :

" Par ailleurs, lorsque votre enfant reviendra à la maison de la crèche ou de l’école avec un air abattu, qui vous amènera à vous demander quelle maladie il " couve ", n’oubliez pas de lui administrer quelques gouttes de rescue remedy et attendez ses réactions. Tout redeviendra peut-être normal et cela n’aura été qu’un malaise passager. Mais si, au contraire, la maladie se manifeste, cela signifie que vous êtes intervenu pour en accélérer l’évolution et stimuler une guérison plus rapide. Pratiquement toutes les fleurs sont utilisables pour les enfants, en tenant compte de leur état d’âme. ".

Selon le témoin, ces organisations et leurs pratiques médicales, qui conduisent certains adeptes à refuser notamment l’administration d’antibiotiques en cas d’infections graves (broncho-pneumonie, otite, ...), mettent en danger la sécurité physique et psychique des enfants.

A cet égard, le témoin déplore le manque de réaction des autorités judiciaires et de l’Ordre des médecins.

Par ailleurs, il semble qu’au cours du 3 e colloque international de l’association des amis du docteur Edward Bach (les 29 et 30 octobre 1994 - Tournai expo), le docteur Gérard Guéniot, qui serait par " Par ailleurs, lorsque votre enfant reviendra à la maison de la crèche ou de l’école avec un air abbatu, qui vous amènera à vous demander quelle maladie il " couve ", n’oubliez pas de lui administrer quelques gouttes de rescue remedy et attendez ses réactions. Tout redeviendra peut-être normal et cela n’aura été qu’un malaise passager. Mais si, au contraire, la maladie se manifeste, cela signifie que vous êtes intervenu pour en accélérer l’évolution et stimuler une guérison rapide. Pratiquement toutes les fleurs sont utilisables pour les enfants, en tenant compte de leur état d’âme. " ailleurs membre du mouvement du Graal, ait présenté un exposé. Existe-t-il des connexions ?


Source : Chambre des Représentants de Belgique http://www.lachambre.be