Klaus Troepfer, directeur du Programme des Nations Unies pour l’environnement, a annoncé, le 11 mai à Nairobi, la création d’un groupe de travail sur l’impact écologique des bombardements en Yougoslavie. Les experts devront notamment établir le degré de contamination de l’eau et de l’air, ainsi que la dispersion de poisons.

( D’après communiqué de presse : )