La chaîne américaine ABC a révélé que des documents déclassifiés permettaient d’affirmer que Slobodan Milosevic supervisait en personne les crimes commis par les forces serbes en Bosnie. Il n’aurait pas été poursuivi par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie parce qu’il aurait été protégé par les États-Unis qui croyaient encore voir en lui un interlocuteur valable.

Le rapport d’ABC est consultable sur :