Le Tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie a annoncé aujourd’hui la mise en examen pour " crimes contre l’humanité " de

- Slobodan Milosevic, président de la République fédérale de Yougoslavie ;

- Milan Milutinovic, président de la Serbie ;

- Nikola Sainovic, vice-Premier ministre de Yougoslavie ;

- Dragoljub Ojdanic, chef d’état-major des Armées de Yougoslavie ;

- Vlajko Stojilkovic, ministre de l’Intérieur de Serbie.

Des mandats d’arrêt internationaux ont été lancés contre eux.

Il a été demandé à chaque État membre des Nations Unies de déterminer si les inculpés disposent de propriétés chez eux et, si oui, de les geler et de les placer sous séquestre.

Les inculpés sont accusés d’avoir persécuté les Albanais du Kosovo, provoquant l’exode de plus de 740 000 personnes dans les cinq premiers mois de 1999. En outre, ils sont accusés d’avoir ordonné des meurtres, les noms de 340 victimes figurant en annexe de l’acte d’accusation.

[Communiqué de presse et acte d’accusation disponibles sur :

.]