Les théoriciens de la Rand Corporation (principal lobby militaro-industriel) regrettent que la guerre du Kosovo n’ait pas permit d’expérimenter la cyberguerre au sol. Leur institut, qui élabore la doctrine militaire américaine, estime que l’utilisation judicieuse des nouvelles technologies permet d’identifier les points faibles de l’adversaire et de le vaincre à un contre dix. La force américaine " 21 " (= entraînée pour les combats du 21e siècle) est déjà prête. Des unités similaires existent en France, au Royaume-Uni et au Canada.