Lundi 19 juillet 1999

(37e jour d’administration du Kosovo par l’UNMIK)

- Dans une interview à l’International Herald Tribune, Vuk Drakovic assure que la transition sera facilitée si l’on accorde une immunité à Slobodan Milosevic. Le

Département d’État américain écarte immédiatement cette suggestion.

- Visite de Zoran Djinjic à Bonn. Le chancelier Schröder serait prêt à soutenir l’adhésion de la Serbie à l’Union européenne après le départ de Milosevic.

- Le ministre de la Défense du gouvernement provisoire du Kosovo, Fatmir Limaj, assure que les Occidentaux n’ont pas explicitement exclu la possibilité pour le gouvernement d’Hashim Thaqi de constituer une armée dont les anciens de l’UÇK, et d’autres encore, pourraient faire partie.

- L’armée américaine offre 80 camions à l’armée albanaise. 96 autres seront prochainement remis dans le contexte du retrait de troupes US. Le montant total de ces dons de matériel est évalué à 1 million de dollars.

- Début du second stage de formation ICITAP de la police albanaise. Cette formation américaine se substitue complètement à celle de l’UEO. La police et l’armée albanaises sont désormais formées et équipées par les États-Unis, l’Allemagne et la Turquie.

- La Banque mondiale accorde un prêt supplémentaire de 41 millions de dollars à l’Albanie.

- Le Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ratifie le compromis relatif au siège de l’Organisation du Pacte de stabilité. Le siège central, où se trouvera le bureau de Bodo Hombach, sera installé à Thessalonique (Grèce), où il disposera d’un secrétariat permanent d’environ 200 personnes, tandis qu’un bureau sera installé à Pristina avec environ 40 personnes.

- Grève générale de trois jours en Transnitrie alors que la Russie envisage de retirer ses troupes. L’ensemble de la région est privée d’eau et d’électricité. Tous les services publics et commerces sont fermés. La Moldavie en appelle au soutien de l’Ukraine et de la Roumanie pour maîtriser les indépendantistes.

Mardi 20 juillet 1999

(38e jour d’administration du Kosovo par l’UNMIK)

- Le contrôleur général des Nations Unies, Jean-Pierre Halbwachs, demande à l’Assemblée générale de financer l’UNMIK à hauteur de 200 millions de dollars.

- Visite du commandeur suprême, général Wesley Clark, à Bernard Kouchner.

- Les forces de l’OTAN arrêtent quatre policiers serbes illégalement présents au Kosovo et démantèlent un commissariat de police illégal de l’UÇK.

- Le quotidien kosovar " Rilindja " reparaît après neuf ans d’interdiction. Une édition étrangère paraissait en Albanie. Le premier numéro de cette nouvelle série s’ouvre sur un entretien avec Hashim Thaqi. " Radio 21 " émet depuis Pristina avec le soutien de l’armée US.

- Le pont qui enjambe le Danube à Breska (près de Novi Sad) est rouvert par le Premier ministre serbe, Mirko Marjanovic. Il avait été peu endommagé par les bombardements.

- Les étudiants monténégrins sont radiés de l’université de Belgrade.

- Vuk Draskovic accuse la KFOR de couvrir " le nettoyage ethnique et le génocide " des Serbes du Kosovo.

- Visite de James Wolfensohn, président de la Banque mondiale, en Macédoine. La Banque consent un nouveau prêt de 50 millions de dollars.

- Manifestation d’étudiants à Athènes. 1 500 étudiants grecs, inscrits dans des universités yougoslaves, ont été obligés d’interrompre leurs études en raison de la guerre. Ils avaient obtenu provisoirement leur transfert d’inscription dans des universités grecques et demandent à y continuer leurs études.

- Visite à Athènes du coordinateur spécial du Département d’État américain contre le terrorisme.

- Audition de William Cohen, secrétaire américain à la Défense, et du général Shelton, chef d’état major des Armées, par la Commission sénatoriale des Forces armées. Le général Shelton se félicite de l’efficacité de la KFOR et déplore les lenteurs de l’UNMIK. Il ne souhaite pas d’immobilisation prolongée des forces de l’OTAN et, alors même qu’elles ne sont pas encore totalement déployées, envisage un retrait de celles-ci dès que l’UNMIK sera stabilisée. William Cohen indique que la volonté de préserver la cohésion des 19 membres de l’OTAN a prévalu sur toute considération tactique pendant la campagne aérienne.

- 25e anniversaire de l’invasion de Chypre par la Turquie (20 juillet 1974). Publication de " The Cyprus Conspiracy " par B. O’Malley (journaliste du Times de Londres) et I. Graig (journaliste du Manchester Evening News). L’ouvrage révèle que l’invasion de Chypre par la Turquie avait été planifiée par Henry Kissinger, en accord avec les colonels grecs, pour contrer le rapprochement entre Mgr Makarios et la Russie.

Mercredi 21 juillet 1999

(39e jour d’administration du Kosovo par l’UNMIK)

- Fin de la première phase de démilitarisation de l’UÇK : 30 % des armes lourdes doivent avoir été remises à la force de paix avant minuit. Le chef d’état-major de l’UÇK, Agim Ceku, demande au général Sir Michael Jackson que 4 000 soldats de l’Armée de libération soient enrôlés dans la future police kosovare placée sous l’autorité des Nations Unies.

- Alors que les Roms et les Gitans sont persécutés par les Albanais ethniques au Kosovo, la présidence finlandaise de l’Union européenne étudie un plan d’aide à ces minorités dans l’ensemble de l’Europe centrale et orientale. Environ 100 000 Roms auraient été déplacés depuis le cessez-le-feu. Une épidémie de tuberculose s’est déclarée au camp de Podgorica où 7 500 Roms ont trouvé refuge.

- Le secrétaire général des Nations Unies indique que 156 policiers de l’ONU sont déjà présents au Kosovo. Au rythme de cent à deux cent arrivées par semaine, ils seront 3 110 fin novembre.

- Bernard Kouchner indique que la Radio Télévision de Pristina sera placée sous le contrôle d’un conseil désigné par l’ONU et l’OSCE.

- Les autorités judiciaires yougoslaves inculpent pour désertion Zoran Djindjic, principal opposant à Milosevic. Il encourt 5 à 20 ans de prison pour s’être réfugié au Monténégro pendant la guerre.

- Manifestation d’une centaine de réservistes yougoslaves à Nis. Ils réclament le versement de leur solde après leur participation à 11 semaines de guerre.

- Le général Dragoljub Ojdanic, fidèle du clan Milosevic, déclare que l’armée yougoslave soutiendra l’État dans la paix comme dans la guerre. Ojdanic est sous le coup d’un mandat du Tribunal pénal international. Son prédécesseur, le général Momcilo Perisic, appelle quant à lui à l’unité des démocrates contre les Milosevic. Enfin, Vuk Draskovic, qui est aussi ancien général, rappelle que l’armée ne doit pas s’immiscer dans le pouvoir civil.

- Après un an de boycott, le Parti démocrate albanais rentre à l’Assemblée. Il avait cessé de participer aux travaux parlementaires après l’attentat contre Azem Hajdari pour protester contre la manière dont le pouvoir traitait l’opposition, mais il considère aujourd’hui que, sous l’influence de l’OTAN, la démocratie albanaise s’est désormais normalisée.

- Visite du Premier ministre bulgare à Athènes. La Grèce soutient le retrait de la Bulgarie de la " liste noire de Schengen " et sa candidature à l’Union européenne. Concernant le Pacte de stabilité, les deux États tenteront d’y inclure la construction d’un second pont sur le Danube et la réalisation du 4e corridor reliant les Balkans au reste du continent.

- Violation de l’espace aérien grec par l’armée de l’air turque.

- Les services secrets turcs, probablement aidés par leurs homologues américains,

enlèvent Cevat Soysal en Allemagne ou en Moldavie. Il était suspecté d’être le commandant en second du PKK.

Jeudi 22 juillet 1999

(40e jour d’administration du Kosovo par l’UNMIK)

- Visite du directeur de la Banque mondiale, James Wolfensohn, à Bernard Kouchner.

- Le cinquième comité de l’Assemblée générale des Nations Unies (Budget) autorise le

secrétaire général à engager les dépenses de l’UNMIK à hauteur de 200 millions de dollars.

- Visite d’Ibrahim Rugova, leader du LDK, à Bernard Kouchner.

- L’ambassadeur de la RFY à l’ONU dénonce les violations de la souveraineté yougoslaves auxquelles se livre la KFOR. Il souligne que le rapport de Kofi Annan, daté du 12 juillet, fait état d’un pouvoir de la KFOR de changer les lois, de nommer et révoquer les autorités, et de gérer les comptes bancaires.

- Le journaliste de la radio serbe, Ivan Novkovic, est poursuivi pour avoir appelé à la désobéissance pendant la guerre. Il encourt 5 ans de prison.

- Entretien téléphonique du président Clinton et du chancelier Schröder pour préparer le sommet du 30 juillet à Sarajevo, consacré au Pacte de stabilité. Pour les États-Unis, l’Allemagne, bien qu’elle n’assure plus la présidence de l’Union européenne, doit exercer un leadership dans le partenariat euro-atlantique (" leadership in partnership ").

- Réunion des partis socialistes européens à Vienne, sous la présidence de Rudolf Scharping, pour préparer le sommet de Sarajevo. Les socialistes des Balkans plaident pour la stabilité des frontières et suspectent les démocrates-chrétiens allemands de ne pas avoir renoncé à une nouvelle " conférence de Berlin " (1878) visant à redécouper les frontières en fonction des nationalités au moyen de référendum d’autodétermination.

- L’Union européenne ne soutiendra pas la demande hongroise d’autonomie de la Vojvodine.

- À l’initiative conjointe de l’Union européenne et de l’OSCE, sommet des " Amis de l’Albanie " à Bruxelles.

- Visite du ministre de l’Intérieur albanais en Allemagne.

- Quatre nouveaux bâtiments de guerre russe s’amarrent au port de Thessalonique.

Vendredi 23 juillet 1999

(41e jour d’administration du Kosovo par l’UNMIK)

- Rencontre OTAN-Russie à Bruxelles.

- 14 Serbes sont assassinés au Kosovo.

- Visite du chancelier Schröder au Kosovo. Il est le premier chef de gouvernement occidental à s’y rendre depuis le cessez-le-feu.

- Le ministre yougoslave de la Justice indique que son pays ne reconnaîtra aucune décision du Tribunal pénal international relative au Kosovo si ses propres experts ne sont pas associés aux investigations criminelles.

- Le président de l’Assemblée nationale chypriote, Spyros Kyprianou, demande l’intervention humanitaire du Saint-Siège pour résoudre la question des 1 600 personnes disparues lors de l’invasion de l’île par la Turquie, en 1974.

- Un traité de paix entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine, reconnaissant leurs frontières mutuelles, pourrait être signé au prochain sommet de Sarajevo, le 30 juillet.

- Sommet des Premiers ministres hongrois et roumain. Il est convenu de prévenir un conflit entre le gouvernement roumain et sa minorité hongroise en ouvrant, dans deux ans, une université hongroise en Roumanie.

Samedi 24 juillet 1999

(42e jour d’administration du Kosovo par l’UNMIK)

- Réception par le land de Bavière des maires des cinq principales villes d’opposition à Milosevic (Nis, Novi Sad, Kragujevac, Sombor et Cacak).

- Réunis à Sofia, les ministres bulgare, albanais et macédonien des Affaires étrangères préparent des propositions communes pour le sommet de Sarajevo. Ils s’accordent à soutenir que la première des priorités est la réalisation du 8e corridor.

- 25e anniversaire de la restauration de la démocratie en Grèce.