« La situation en Irak s’améliore de jour en jour, mais les forces de la coalition se heurtent toujours à la résistance des derniers escadrons de la mort de Saddam Hussein et de combattants étrangers.

Alors que nous oeuvrons à l’élimination des derniers éléments du régime défunt, les Irakiens sortent de l’ombre de la tyrannie de Saddam Hussein pour aider les forces de la coalition à localiser les escadrons de la mort, à découvrir les caches d’armes, à capturer d’anciens dirigeants du régime, à retrouver des prisonniers de guerre et à rétablir l’ordre et les services publics.

Cette coopération se manifeste tous les jours et dans tout le pays, et est un signe de la confiance croissante qui règne entre les forces de la coalition et la majorité des simples citoyens irakiens.

Bien entendu, tous les Irakiens ne sont pas favorables à la présence de la coalition. Dans tout régime totalitaire, il existe une minorité de la population qui profite du pouvoir de la dictature. D’autres, de simples citoyens, sont mal à l’aise du fait de la présence de troupes étrangères dans leur pays, et cela se comprend.

Il y a quelques semaines, il n’y avait pas de manifestations en Irak. Aujourd’hui, les Irakiens parlent, ils expriment leurs opinions et débattent de l’avenir de leur pays. S’ils peuvent le faire, c’est grâce au courage et à la détermination des forces de la coalition. »