La Pologne prend le commandement de la Division Multinationale en Irak avec le soutien de l’OTAN

La Pologne assume à partir d’aujourd’hui le commandement de la Division multinationale (MND) dans la région Centre Sud de l’Irak, dans le cadre de la force internationale de stabilisation. L’action de la Pologne est soutenue par l’OTAN, ainsi que par les contributions apportées, à titre individuel, par des pays de l’OTAN et des pays partenaires.

Le Secrétaire général de l’OTAN, Lord Robertson, a déclaré : "Les Polonais jouent, avec le soutien de l’OTAN, un rôle de premier plan dans la stabilisation d’un pays dévasté par trois guerres et par les 30 années de la dictature, terriblement destructive et cruelle, de Saddam Hussein. Leurs efforts aideront à accélérer le redressement de l’Irak, et sa reconstruction économique et politique. Je leur souhaite bonne chance, mais je suis convaincu qu’ils feront un excellent travail. L’OTAN est heureuse de les aider, et l’Alliance continuera de soutenir la Pologne."

Le 2 juin, le Conseil de l’Atlantique Nord avait décidé, à la demande du Représentant de la Pologne, d’apporter son soutien à ce pays dans le contexte de sa direction d’un secteur en Irak. Cet appui de l’OTAN consistait en divers éléments : renseignement, compétences dans le domaine logistique, coordination des mouvements, constitution de forces et soutien en matière de télécommunications protégées.

A cet effet, l’OTAN a aidé les Polonais de plusieurs manières. En particulier :

- le SHAPE a participé activement, à Varsovie, aux conférences sur la constitution et l’orientation des forces et, le 30 juin, le Commandant suprême adjoint des Forces alliées en Europe, l’Amiral Rainer Feist, a présidé une conférence de réexamen des forces qui s’est tenue au SHAPE, à Mons (Belgique). Par ailleurs, le SHAPE a organisé le 8 juillet une conférence sur les effectifs, à laquelle ont participé les représentants de 31 pays ;
- l’école de l’OTAN à Oberammergau a organisé le 23 juillet à Szczecin, en Pologne, à l’intention de l’état-major de la MND, un stage de formation spécialisée ;
- des experts du QG AFSOUTH de l’OTAN ont apporté un soutien à l’état-majorpolonais de planification, à Varsovie, en lui prodiguant des conseils sur la planification logistique, et notamment sur les questions de normalisation ;
- une équipe de l’OTAN aide les Polonais à établir une liaison protégée de télécommunications par satellite entre la division multinationale dirigée par la Pologne et une station terrestre en Europe ;
- l’OTAN a également apporté une aide à la MND en matière de partage du renseignement et de gestion de l’information.

Plusieurs pays membres de l’OTAN et pays partenaires contribuent à la division multinationale dirigée par la Pologne. L’Espagne fournit un important contingent et le commandant adjoint, cependant que l’Ukraine constitue, en termes numériques, le deuxième contributeur de forces. Les autres pays Alliés et Partenaires contributeurs de troupes sont la Bulgarie, le Danemark, les Etats-Unis, la Hongrie, le Kazakhstan, la Lettonie, la Lituanie, la Norvège, les Pays-Bas, la Roumanie et la Slovaquie.

Le Conseil de l’Atlantique Nord continuera à examiner régulièrement la contribution de l’OTAN à la force de stabilisation.

Lord Robertson a également déclaré : "Venant s’ajouter aux autres opérations que mène l’OTAN dans les Balkans et en Afghanistan, le soutien apporté à la Pologne en Irak est une preuve de l’importante contribution de l’Alliance à la stabilité et à la gestion des crises, et à la lutte contre le terrorisme. Cette contribution nous aidera à mettre en échec les hommes de violence qui cherchent à compromettre le retour à la stabilité tant souhaitée par le peuple iraqien. L’OTAN déplore aussi bien l’attentat contre la communauté internationale au siège des Nations Unies à Bagdad que les attaques lancées sans discrimination contre d’innocents iraqiens à Nadjaf. Dans un cas comme dans l’autre, les terroristes n’atteindront pas leurs brutaux objectifs."

Source : OTAN