JPEG - 11.2 ko

Le 14ème forum « Bundeswehr et société » s’est tenu les 3 et 4 novembre 2003 à Berlin. Fondée en 1988, cette manifestation annuelle est co-organisée par le ministère allemand de la Défense et le supplément dominical du quotidien Die Welt. Deux cents personnalités y ont participé dans les locaux du groupe de presse Axel Springer. Les principaux orateurs furent Peter Struck (ministre allemand de la défense), Lord George Robertson (secrétaire général de l’OTAN), le général James Jones (suprême commandeur des forces de l’OTAN en Europe), Richard Perle (membre du Conseil consultatif de politique de Défense du Pentagone), et Wolfgang Schneiderhahn (inspecteur général de la Bundeswehr).

JPEG - 3.7 ko

Au cours des débats, Richard Perle a livré son point de vue sur « l’idée que l’Allemagne doive se soumettre aux idées de la France ». Il a dénoncé « la forte tendance de la France et de l’Allemagne d’exprimer leur solidarité à la moindre occasion » en vertu « d’une croyance erronée selon laquelle cette solidarité serait essentielle à la paix en Europe ». Une attitude qui ne ferait qu’aggraver « les difficultés très réelles entre l’Europe et l’Alliance atlantique ».

Intervenant avec vivacité dans le débat, l’amiral Jacques Lanxade, ancien chef d’état-major des armées françaises, a mis en cause le comportement de Richard Perle l’accusant d’être venu à cette conférence pour diviser et opposer Paris et Berlin, et d’une manière générale de chercher par tous les moyens à provoquer une crise entre l’Europe et les États-Unis.

D’un commun accord, les autorités françaises et allemandes se sont abstenues de donner de la publicité à cet incident. Dans les états-majors européens, on considère que Richard Perle est venu à Berlin tenter de rompre le couple franco-allemand et d’obtenir un soutien du chancelier Schröder nécessaire à une prochaine initiative militaire.

Richard Perle, appelé par ses amis « le Prince des ténèbres » est chercheur à l’American Enterprise Institute (AEI), analyste à l’Institute for Advanced Strategic & Political Studies (IASPS) ; administrateur du Center for Security Policy, de la Foundation for the Defense of Democracies, du Jewish Institute for National Security Affairs (JINSA) du Hudson Institute, du Washington Institute for Near East Policy (WINEP) ; directeur du Jérusalem Post ; membre du Conseil consultatif de la politique de défense (Pentagone) et du cabinet de relations publiques Benador Associates.