Réseau Voltaire

« Les États-Unis restent attentifs à la question des armes nucléaires nord-coréennes »

+

La Corée du Nord a annoncé sa participation aux discussions entre les six pays qui reprendront le 25 février et nous sommes reconnaissant à la Chine d’avoir poussé Pyongyang dans ce sens. Nous voulons convaincre ce pays que nos intentions ne sont pas agressives, mais que, pour des raisons de sécurité, nous désirons une élimination complète de leur programme d’armement nucléaire, y compris des systèmes d’enrichissement d’uranium dont ils ont avoué la possession à James Kelly avant de se rétracter.
Abdul Qadeer Khan, le scientifique nucléaire pakistanais, a avoué avoir aidé les programmes nucléaires iranien, libyen et nord-coréen, mais il ne s’agit que d’un individu et rien ne prouve que le gouvernement du Pakistan était impliqué. Je ne pense donc pas que ces révélations auront un impact sur les discussions à six. Lors de ces discussions, il sera en revanche question des enlèvements de citoyens japonais par la Corée du Nord et nous soutiendrons les demandes de libération de Junichiro Koizumi. Pour nous, les libérations sont aussi importantes que la non-prolifération. Nous voulons régler ces questions pacifiquement et le changement de régime n’est pas notre objectif dans ce pays.
En Irak, il est possible de limiter le nombre d’attentat en étant plus attentif et que nous bénéficions de l’aide des Irakiens contre les intrusions de terroristes étrangers. Le transfert de souveraineté ne règlera pas le problème, mais convaincra les Irakiens que nous sommes bien venus en libérateur. Notre présence militaire restera nécessaire dans ce pays cependant. Le Japon nous aide car il a compris que l’inaction était plus risquée que l’action. Dans le même temps, nous sommes en train d’étudier le redéploiement de nos troupes en Asie.

Source
Asahi Shimbun (Japon)

« U.S. won’t relent on North Korean nuke issue, par Richard L. Armitage, Asahi Shimbun, 9 février 2004. Ce texte est adapté d’une interview.

Richard L. Armitage

Richard L. Armitage Richard L. Armitage est secrétaire d’État adjoint. Il a été secrétaire à la Défense adjoint pour les relations avec la Chine et le Japon sous l’administration Reagan.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

 Sous le « bouclier », des missiles nucléaires US en Europe
« L’art de la guerre »
Sous le « bouclier », des missiles nucléaires US en Europe
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
482. Démocratie directe
« Horizons et débats », n°18, 19 août 2019
Démocratie directe
Partenaires
 
481. Fondement de la politique étrangère suisse
« Horizons et débats », n°17, 5 août 2019
Fondement de la politique étrangère suisse
Partenaires
 
480. La Russie contre l'Occident – ou l'inverse ?
« Horizons et débats », n°16, 22 juillet 2019
La Russie contre l’Occident – ou l’inverse ?
Partenaires