Réseau Voltaire
27 mai 1848

La fin des « Sanpatricios »

+

De nombreux immigrants furent enrôlés dans l’armée US dès leur descente de bateau pour participer à l’invasion du Mexique en 1848 (voir « L’invasion du Mexique par les États-Unis »). Parmi eux, un groupe d’un millier d’Irlandais, choqué de voir l’armée US mener des actions contre les civils qui leur rappellent trop les exactions qu’ils ont fui, se révolte et dénonce le racisme des officiers blancs protestants à l’encontre des paysans bronzés et catholiques. Pour l’état-major, héritier du mépris anti-irlandais britannique, le prolétariat paddy n’est qu’une masse de subversifs papistes qu’il faut mettre au pas. Un premier groupe de mutins est fusillé en 1847 à Posos, le reste prend le maquis et rejoint l’armée mexicaine où il formera la Brigade Saint-Patrick, los Sanpatricios, et participera activement à la défense de Monterey. Le 27 mai 1848, trois mois après la défaite mexicaine, le dernier groupe de Sanpatricios se rend dans la Sierra de Casas. Ils seront tous pendus sur le champ. Henry Moore, l’un des leaders déclare « Je meurs pour avoir défendu les valeurs de la Révolution américaine. Je suis plus digne de porter le drapeau étoilé que vous. »

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.