Réseau Voltaire

Des ONG zimbabwéennes vont lancer une campagne contre le trafic de jeunes filles

| Harare (Zimbabwe)
+

Des organisations non- gouvernementales (ONG) zimbabwéennes lanceront mardi une campagne contre le trafic de jeunes filles, selon une responsable.

Betty Makoni, directrice de l’ONG Girl Child Network, a déclaré que cette campagne visait à enrayer le trafic de jeunes filles tombées dans cette situation d’abus après avoir été attirées par des promesses d’emploi dans les villes du Zimbabwe ou de pays voisins.

"Nous souhaitons que les filles désirant traverser les frontières acquièrent leur visa légalement sans passer par des intermédiaires qui abusent de la situation", a-t-elle dit.

L’exode rural au Zimbabwe s’accompagne d’un trafic croissant de jeunes filles, dont la plupart sont abusées ou réduites en esclavage, selon Mme Makoni.

Cette campagne doit aussi comprendre des enquêtes sur les activités de certains bordels et hôtels soupçonnés d’implication dans la pornographie infantile.

Elle a également appelé la police à travailler avec les organisations non-gouvernementales pour mettre fin au trafic d’êtres humains.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.