La formation du gouvernement d’unité nationale en Irak jeudi marque le point de départ vers la démocratie dans le pays. Nous le devons aux soldats, policiers et citoyens qui ont payé le prix fort pour la liberté. Nous leur rendrons hommage en restaurant la sécurité. Nous profiterons pour cela de la mort de Zarkaoui.
Nous allons mettre en place une stratégie en trois étapes :
- Nous allons reconstruire les infrastructures irakiennes en nous appuyant sur l’énergie et les qualités des jeunes Irakiens.
- Nous allons lancer une initiative de réconciliation nationale et mettre fin aux divisions provoquées par la dictature de Saddam Hussein et par le terrorisme.
- Une fois unis, nous pourrons combattre le terrorisme plus efficacement. Dans cette lutte, Bagdad sera le front central. Nous allons développer nos forces de sécurité et y introduire progressivement les milices. Nous allons également développer nos services de renseignement.
La sécurité est prioritaire, mais notre action ne se résumera pas à sa restauration. Nous allons également lutter contre la corruption et réformer l’économie. Avec nos alliés, nous allons faire de l’Irak un pays libre et prospère.

Source
Washington Post (États-Unis)
Quotidien états-unien de référence, racheté en août 2013 par Jeff Bezos, fondateur d’Amazon.

« Our Strategy for a Democratic Iraq », par Nouri al-Maliki, Washington Post, 12 juin 2006.