Réseau Voltaire
18 juin 1984

Les « Turner Diaries », bible de la haine

+

En 1978, William Pierce, leader du groupe suprémaciste blanc « National Alliance » autopublie un roman, The Turner Diaries. Sous la forme d’un journal tenu par un guérillero néo-nazi, il raconte le combat final de la population blanche états-unienne contre la terreur instaurée par le gouvernement judéo-négroide de Washington. Le livre, qui glorifie le génocide, connaît un énorme succès dans l’extrême droite occidentale. Il en existe même une traduction en breton ! Il inspire notamment Tim McVeigh, auteur de l’attentat d’Oklahoma City qui en portait toujours une copie sur lui. Le 18 juin 1984, après l’avoir lu, deux militants néo-nazis de Denver décident de créer un « groupe de résistance aryenne » : leur première action sera d’abattre leur voisin, le présentateur de télévision juif Alan Berg.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.