Réseau Voltaire
18 août 1938

Henry Ford, l’ami des nazis

+

Aux USA, c’est jour de fête à Dearborn. Le grand industriel Henry Ford organise une réception pour fêter sa nouvelle médaille. Il vient en effet de recevoir - à l’occasion de son 75è anniversaire, un petit colis de la part du chancelier Adolf Hitler, qui lui octroie la Grande Croix de l’Ordre de l’Aigle, la plus haute décoration du Reich pour les étrangers. Outre un soutien sans faille à l’industrie civile et militaire nazie, Henry Ford partage avec Hitler un anti-sémitisme violent et obsessionnel. Il a ainsi financé l’impression et l’envoi en 50 exemplaires à chaque bibliothèque municipale et scolaire des États Unis du pamphlet Les Protocles des Sages de Sion. Lors de la réception, en présence de l’attaché culturel allemand, Ford lève son verre et souhaite : « le succès de la jeune et puissante Allemagne nazie dans sa tâche d’éradication de toutes les vermines et dégénérés qui salissent la race blanche ». Ce n’est qu’en 1942 que Ford devra faire semblant de cesser ses relations avec l’Allemagne nazie... mais il sera quand même indemnisé après la guerre pour les dommages qu’ont subi ses usines en Allemagne à cause des bombardements alliés.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.