Il y a dix jours, lors d’une grande manifestation, les participants et leur porte-parole ont demandé à Ariel Sharon de renoncer à son plan de désengagement de Gaza sous peine de provoquer une guerre civile en Israël. Pourtant, le texte de Sharon est une étape très importante qui peut nous mener à la naissance d’un État véritablement démocratique tout en restant juif.
Je voudrais par conséquent proposer à Sharon un certain nombre de mesures qui permettraient d’appliquer ce plan de retrait sans provoquer de guerre civile :
- Sharon doit expliquer ses objectifs à long terme et en quoi le retrait de Gaza rentre dans une stratégie large. Il doit préciser quelle est sa vision de la résolution du conflit israélo-palestinien et quel Israël devra en découler.
- Il faut prouver aux colons que la nation soutient sa politique, il faut donc une majorité nette à la Knesset ou une élection sur ce sujet.
- Il faut reconnaître la contribution des colons à la réalisation du rêve sioniste et leur demander de participer au nouveau rêve sioniste.
- Sharon doit s’expliquer sur sa politique et sur les accusations de corruption le concernant afin de dissiper l’atmosphère lourde autour de lui qui existe aujourd’hui.
Je pense que le plan de Sharon peut aider Israël, mais qu’il doit être mené sérieusement.

Source
Daily Star (Liban)

« Sharon’s pre-disengagement duties », par Amy Ayalon, Daily Star, 27 septembre 2004.