Réseau Voltaire
1er décembre 1945

La France libérée massacre les tirailleurs sénégalais à Thiaroye

+

En novembre 1945, des tirailleurs africains démobilisés, certains libérés des camps de prisonniers allemands, débarquent à Dakar et sont rassemblés au camp de Thiaroye à quelques kilomètres de la capitale. Mais ils attendent de recevoir les arriérés de leur solde et de pouvoir échanger les Mark allemands touchés pendant la captivité. En France, malgré leurs réclamations, on le leur avait refusé sous divers prétextes, et on leur avait promis que tout se ferait au Sénégal.
Ne voyant rien venir, les tirailleurs manifestent dans le camp et obligent un gradé à signer une déclaration promettant de leur payer leur solde. Le général est relaché et l’agitation se calme. La nuit suivante, le 1er décembre 1945, l’armée française bombarde et mitraille le camp faisant plus de cent morts parmi les anciens soldats. Les survivants et blessés sont jetés en prison, certains seront jugés et emprisonnés pour sédition. En France personne, mis à part Léopold Sedar Senghor et Lamine Gueye, ne dénoncera ce massacre.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.