Réseau Voltaire
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre

3/41 : Edward Peck

+
JPEG - 9.9 ko

Edward Peck est ancien coordinateur adjoint des programmes secrets des services de renseignement, au département d’État. Il a servi plus tard en tant que sous-directeur de la Task Force sur le terrorisme à la Maison-Blanche sous le président Ronald Reagan (un organe placé sous l’autorité directe du vice-président George H. Bush). M. Peck, 32 ans d’expérience au service des Affaires étrangères, fut également ambassadeur et chef de mission en Irak de 1977 à 1980.

En octobre 2004, peu après la parution du Rapport de la Commission sur le 11/9, Mr Peck et 100 personnalités états-uniennes ont signé une pétition pressant le Congrès d’effectuer sur le champ une nouvelle enquête sur le 11/9 [1].

Parmi les signataires figuraient d’anciens officiers supérieurs de la CIA, Raymond McGovern et Melvin Goodman mentionnés ci-dessous, ainsi que trois anciens membres du Département d’État non mentionnés dans cet article : Daniel Ellsberg ; Fred Burks, ancien interprète des Présidents George H.W. Bush et Bill Clinton, ainsi qu’un officier du Service diplomatique à la retraite, Michael Springmann. La pétition stipulait entre autres :
« Nous voulons de véritables réponses aux questions, dont celles-ci :
1. Pour quelles raisons les procédures opérationnelles normales contre des pirates de l’air n’ont pas été suivies ce jour-là ?
2. Pour quelles raisons les batteries de missiles, et la défense aérienne, prétendument déployées autour du Pentagone, n’ont-elles pas été activées durant les attaques ?
3. Pourquoi le Secret Service a-t-il laissé Bush poursuivre sa visite à l’école primaire, apparemment peu préoccupé par sa sécurité ou celle des écoliers ?
4. Pourquoi aucune personne n’a-t-elle été renvoyée, punie ou réprimandée pour l’incompétence flagrante dont nous avons été témoins ce jour-là ?
5. Pour quelles raisons les autorités, aux États-Unis comme à l’étranger, n’ont-elles pas publié les résultats de plusieurs enquêtes sur des mouvements boursiers suggérant fortement une connaissance anticipée de détails spécifiques concernant les attentats du 11/9, avec pour conséquence des gains de dizaines de millions de dollars ?

Plus de quatre ans après la soumission de la pétition et plus de sept ans après les terribles événements du 11/9, ces questions et bien d’autres restent toujours sans réponse.

Traduction
ReOpen911.info

Portrait suivant : (4/41) Lieutenant-colonel Karen Kwiatkowski
Liste des 41 personnalités

[1] « 100 personnalités contestent la version officielle du 11-Septembre », Réseau Voltaire, 26 octobre 2004.

 
1/41 : Terrell E. Arnold
1/41 : Terrell E. Arnold
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
2/41 : Angelo Codevilla
2/41 : Angelo Codevilla
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
4/41 : lieutenant-colonel Karen Kwiatkowski
4/41 : lieutenant-colonel Karen Kwiatkowski
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
5/41 : commandant John M. Newman
5/41 : commandant John M. Newman
41 anciens responsables états-uniens de l’anti-terrorisme et du renseignement mettent en cause la version officielle du 11-Septembre
 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.