Réseau Voltaire

Discours de Barack Obama au Chicago Council on Global Affairs

| Chicago
+

J’estime que la tâche la plus importante qui incombe à tout président consiste à protéger le peuple américain. Je suis également convaincu que, pour s’acquitter efficacement de cette tâche au XXIe siècle, il faudra une nouvelle conception du leadership américain et de notre sécurité nationale, conception qui s’inspirera des leçons du passé sans être la prisonnière d’idées périmées.

Dans le monde actuel, la sécurité du peuple américain est inextricablement liée à celle de tous les peuples. Lorsque le trafic des stupéfiants et la corruption menacent la démocratie en Amérique latine, c’est également un problème pour les États-Unis. Lorsque des villageois pauvres en Indonésie sont contraints de porter au marché des volailles atteintes de la grippe aviaire, on ne peut pas être considéré ce fait comme un problème lointain. Lorsque des écoles religieuses du Pakistan enseignent la haine à de jeunes élèves, nos enfants sont également menacés.

Qu’il s’agisse du terrorisme mondial ou d’une pandémie, de changements climatiques spectaculaires ou de la prolifération des armes de destruction massive, les dangers qui nous menacent à l’aube du XXIe siècle ne peuvent plus être endigués par des frontières ou des lignes de démarcation.

*****

Nombre d’Américains peuvent être tentés de se replier sur eux-mêmes et de renoncer à revendiquer le leadership dans les affaires mondiales.

J’affirme cependant qu’une telle renonciation à notre leadership est une erreur que nous ne devons pas commettre. Les États-Unis ne peuvent faire face à eux seuls aux menaces de notre siècle, mais le monde ne saurait y faire face sans les États-Unis. Nous ne devons ni nous retirer du monde ni tenter de le contraindre à la soumission par la menace. Nous devons jouer un rôle de premier plan en agissant et en donnant l’exemple.

Nous devons jouer un rôle de premier plan en nous dotant d’une force armée adaptée au XXIe siècle pour assurer la sécurité de notre population et pour accroître celle de tous les peuples. Nous devons jouer un rôle de premier plan en organisant des efforts mondiaux afin de mettre un terme à la prolifération des armes les plus dangereuses du monde. Nous devons jouer un rôle de premier plan en établissant et en renforçant les partenariats et les alliances nécessaires pour relever des défis communs et pour déjouer des dangers également communs.

En outre, les États-Unis doivent donner l’exemple en venant en aide à tous ceux qui mènent une existence désespérée dans les régions reculées du monde parce que, s’il y aura toujours des personnes qui succomberont à la haine et qui attacheront des charges explosives à leur corps, il y en a des millions d’autres qui désirent choisir une autre voie et qui veulent que notre flambeau d’espoir éclaire leur chemin.

*****

Les États-Unis sont le pays qui a libéré un continent de l’emprise d’un fou, le pays qui a dit aux habitants courageux d’une ville divisée que nous étions, nous aussi, des Berlinois. Nous avons envoyé des générations de jeunes comme ambassadeurs de la paix tout autour du monde. Et c’est notre pays qui a expédié d’urgence de l’aide aux victimes d’un tsunami dévastateur.

Le moment est maintenant venu de jouer un rôle de premier plan. Le moment est venu pour notre génération de raconter une autre belle histoire américaine, pour qu’un jour nous puissions dire à nos enfants que c’était le moment où nous avons contribué à instaurer la paix au Moyen-Orient, le moment où nous nous sommes attaqués aux changements climatiques et où nous avons mis en sécurité les armes susceptibles de détruire la race humaine. C’était le moment où nous avons apporté de nouvelles possibilités aux coins reculés du monde, où nous avons fait renaître l’Amérique, le moment qui a permis à des générations de voyageurs épuisés venus du monde entier de trouver de nouvelles possibilités, la liberté et l’espoir à notre porte.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

Adresse d'Emmanuel Macron avant le G7
Adresse d’Emmanuel Macron avant le G7
par Emmanuel Macron, Réseau Voltaire
 
Contacts secrets USA-Venezuela
Contacts secrets USA-Venezuela
Réseau Voltaire
 
 Sous le « bouclier », des missiles nucléaires US en Europe
« L’art de la guerre »
Sous le « bouclier », des missiles nucléaires US en Europe
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
482. Démocratie directe
« Horizons et débats », n°18, 19 août 2019
Démocratie directe
Partenaires
 
481. Fondement de la politique étrangère suisse
« Horizons et débats », n°17, 5 août 2019
Fondement de la politique étrangère suisse
Partenaires
 
480. La Russie contre l'Occident – ou l'inverse ?
« Horizons et débats », n°16, 22 juillet 2019
La Russie contre l’Occident – ou l’inverse ?
Partenaires