Réseau Voltaire

Déclaration de Barack Obama sur les frappes aériennes en Syrie

| Washington D. C. (États-Unis)
+
JPEG - 33.1 ko

Bonjour, tout le monde. La nuit dernière, suivant mes ordres, les forces armées des États-Unis ont commencé des frappes contre des cibles de l’EIIL en Syrie. Aujourd’hui, le peuple américain remercie nos hommes et femmes en uniforme pour le service extraordinaire qu’ils rendent, y compris les pilotes qui ont mené ces missions avec le courage et le professionnalisme auxquels nous nous attendons de la part des meilleures forces armées que le monde ait jamais connues.

Plus tôt dans le mois, j’ai annoncé au peuple américain notre stratégie pour faire face à la menace que pose le groupe terroriste connu sous le nom d’EIIL. J’ai clairement fait savoir que dans le cadre de cette campagne, les États-Unis prendraient action contre des cibles tant en Irak qu’en Syrie afin que ces terroristes ne puissent trouver nulle part un abri sûr. J’ai aussi clairement indiqué que l’Amérique agirait dans le cadre d’une vaste coalition. Et c’est exactement ce que nous avons fait.

Nous étions rejoints dans cette action par nos amis et partenaires – l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, la Jordanie, le Bahreïn et Qatar. Les États-Unis sont fiers de se tenir aux côtés de ces pays pour le bien de notre sécurité commune.

La force de cette coalition montre clairement au monde que cette lutte ne concerne pas seulement les États-Unis. Ce sont avant tout les peuples et les gouvernements du Moyen-Orient qui rejettent l’EIIL et qui défendent la paix et la sécurité que la population de la région et le monde entier méritent.

Entretemps, nous allons de l’avant avec nos plans, avec l’appui des majorités bipartites au Congrès, pour intensifier notre effort de former et d’équiper l’opposition syrienne qui est le meilleur contrepoids à l’EIIL et au régime Assad. Et à une échelle plus vaste, plus de 40 pays ont offert d’aider dans la campagne globale contre cette menace terroriste – éliminer des cibles terroristes ; former et équiper les combattants de l’opposition syrienne qui s’attaquent à l’EIIL sur le terrain ; assécher le flux de fonds vers l’EIIL ; contrer son idéologie de haine ; et barrer la route aux combattants qui entrent et sortent de la région.

La nuit dernière, nous avons également mené des frappes destinées à perturber les plans contre les États-Unis et nos alliés que préparent des agents chevronnés d’Al-Qaïda en Syrie et qui sont connus sous le nom de groupe Khorasan. Et une fois de plus, quiconque chercherait à préparer des complots contre l’Amérique ou à faire du tort aux Américains doit savoir clairement que nous ne tolérerons pas la présence d’abris sûrs pour des terroristes qui menacent notre peuple.

Je me suis entretenu avec les leaders du Congrès et je suis heureux du soutien bipartite que j’ai trouvé pour les actions que nous prenons. Les États-Unis seront toujours plus forts lorsque nous sommes unis, et cette unité transmet le message puissant que nous ferons tout le nécessaire pour défendre notre nation.

Au cours des quelques prochains jours, j’aurai l’occasion de m’entretenir avec le Premier ministre Abadi d’Irak, et avec des amis et alliés aux Nations unies pour continuer à renforcer le soutien à la coalition qui affronte cette menace grave à notre paix et sécurité. L’effort dans son ensemble prendra du temps. Il y aura des défis à relever. Mais nous ferons tout le nécessaire pour combattre ce groupe terroriste, et ce pour la sécurité du pays, de la région et du monde entier.

Je vous remercie. Que Dieu bénisse nos troupes. Que Dieu bénisse les États-Unis.

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.