Selon un entretien diffusé par la chaîne d’information saoudienne, Al-Arabiya, le prince Abdul Rahman al-Faiçal est le commandant de l’Émirat islamique d’Irak et du Levant (ÉIIL, « Daesh » en arabe).

Le prince Abdul Rahman al-Faiçal, diplômé de l’académie militaire de Sandhurst, est le frère du prince Saoud al-Faiçal, ministre des Affaires étrangères, et du prince Turki al-Faiçal, ambassadeur d’Arabie saoudite aux États-Unis et au Royaume-Uni.

L’ÉIIL est une branche d’Al-Qaïda en Irak et en Syrie. Il figure sur la liste des Nations Unies des organisations terroristes. Il est financé par les États-Unis en vertu d’une loi adoptée pour l’année fiscale 2014 en session secrète par le Congrès [1]. Il a bénéficié d’un soutien logistique de la Turquie en Syrie.

Ayman al-Zawahiri a réagi à cette révélation en annonçant qu’il retirait le label Al-Qaïda à l’ÉIIL (une décision qui reste postérieure au financement légal US).

[1] « Les États-Unis, premiers financiers mondiaux du terrorisme », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 3 février 2014.