Réseau Voltaire

L’Arabie saoudite, le Bahreïn, les Émirats et Oman boudent l’invitation des États-Unis

+

Le roi Salmane d’Arabie saoudite a annoncé qu’il ne participera pas à la réunion du Conseil de coopération du Golfe convoquée à Camp David par le président Obama, les 13 et 14 mai 2015. Son porte-parole a indiqué que le souverain n’était pas disponible à cette date, qu’il s’occupait du cessez-le-feu au Yémen et devait inaugurer le Centre du Roi Salmane pour l’aide humanitaire.

La délégation saoudienne sera dirigée par le prince héritier Mohammad ben Nayef et comprendra également le fils du roi et ministre de la Défense, le prince Mohammad ben Salmane.

Suivant l’exemple saoudien, le roi du Bahreïn, Hamad ben Issa al-Khalifa, le président des Émirats arabes unis, le prince Khalifa ben Zayed Al Nahyane, et le sultan Qabous d’Oman ont tous trois annoncé être souffrants et déplorer ne pas pouvoir répondre à l’invitation du président Barack Obama.

Seuls les émirs du Qatar et du Koweït, Tamim ben Hamad Al Thani et Sabah el-Ahmad el-Jaber Al Sabah, feront le déplacement à Camp David.

Le sommet devait préciser les conditions de création d’une Otan arabe sous commandement israélien [1] et mettre un terme au projet d’invasion du Nord de la Syrie par le Gouvernement régional kurde d’Irak [2].

Cet incident diplomatique intervient alors que l’Arabie saoudite négocie un cessez-le-feu au Yémen, premier théâtre d’intervention de la Force arabe commune sous commandement israélien.

[1] « La Force "arabe" de Défense commune », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 20 avril 2015.

[2] « Comment Israël veut relancer la guerre au Levant », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 11 mai 2015.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.