Réseau Voltaire

Les missiles guidés et la guerre asymétrique

Aujourd’hui les guerres n’opposent plus des États entre eux, mais des groupes non-étatiques, beaucoup plus fluides, à des États. Cette logique asymétrique conduit les grandes puissances à envisager d’autres formes de combat pour les groupes armés qu’ils sponsorisent. Il devrait être possible à terme à ces groupes armés d’utiliser des missiles guidés jusqu’ici réservés à des armées classiques.

| Bucarest (Roumanie)
+

Il est possible que lors des prochaines guerres on cherche à ajouter de nouvelles méthodes asymétriques. Par exemple, la marine US a longtemps étudié la possibilité de transformer des navires commerciaux en plates-formes de lancement de missiles. La raison en est que le coût d’un destroyer lance-missiles états-unien équivaut à 15 ou 20 navires marchands.

Un destroyer transportant 90 missiles à bord est surveillé en permanence et peut être coulé par 1 ou 2 missiles mer-mer. Les lance-missiles des navires commerciaux sont plus difficiles à détecter. Un navire commercial peut embarquer 450 missiles et lancer simultanément 30 missiles sur différentes cibles. Les résultats restent secrets, mais on suppose que les États-Unis sont déjà prêts à le faire.

Et la Russie, quant à elle, tente de créer des méthodes de guerre asymétrique à travers un système de lancement modulaire. Il est monté dans des conteneurs commerciaux pour des missiles de croisière Kalibr, d’une portée de 1 500 à 2 000 km. Outre le conteneur du rack de lancement, il existe également un conteneur contenant l’équipement de détection des cibles.

En termes de dimension, le missile Kalibr est proche du Zircon, qui a une vitesse de 11 000 km et un rayon d’action de 1 000 km. Il peut donc être monté dans le même type de conteneur, lequel peut être placé dans un port, comme les batteries côtières, sur des camions commerciaux, ou montés sur des navires commerciaux ou des brise-glace dans l’Arctique.

En raison de leur aspect tout à fait commun, n’attirant pas l’attention, des dizaines de missiles Kalibr et Zircon peuvent être introduits clandestinement sur le territoire de n’importe quel État, y compris des États-Unis. Les conteneurs sont ensuite transportés par des camions de fret à l’intérieur pour être déployés de telle sorte que les missiles soient à portée d’objectifs stratégiques prédéterminés. Le conteneur de contrôle de tir commande le lancement de tous les missiles à distance. Si la Russie peut faire quelque chose de ce genre, je ne doute pas que les États-Unis et la Chine le peuvent également.

Traduction
Avic
Réseau International

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.