Réseau Voltaire

Déclaration conjointe des Émirats arabes unis, des États-Unis d’Amérique, de la France, de l’Italie et du Royaume-Uni à propos de la Libye

+
JPEG - 24.6 ko

Les Emirats arabes unis, les Etats-Unis d’Amérique, la France, l’Italie, et le Royaume-Uni saluent l’annonce d’une trêve en Libye à l’occasion de l’Aïd el Adha en réponse à l’appel du représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, avec le soutien du Conseil de sécurité (déclaration à la presse sur la Libye du CSNU le 11/09/2019), et invitent les parties à cesser effectivement les hostilités sur l’ensemble du territoire libyen. Nous sommes prêts à appuyer les Nations unies pour assurer le respect de la trêve et à prévenir toute tentative de la rompre.

Comme l’a proposé le RSSGNU et l’a réaffirmé le Conseil de sécurité aujourd’hui, la trêve doit être accompagnée de mesures de confiance qui pourront ouvrir la voie à un cessez-le feu durable et à la reprise d’un dialogue constructif et inclusif.

Les Emirats arabes unis, les Etats-Unis d’Amérique, la France, l’Italie, et le Royaume-Uni rappellent l’obligation qu’ont tous les Etats membres des Nations unies en vertu du droit international de respecter l’embargo sur les armes conformément à toutes les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies.

Nous appelons toutes les parties à oeuvrer sans délais en faveur d’un accord de cessez-le-feu et à reprendre leurs efforts, sous les auspices du RSSGNU, en vue d’une solution politique durable, sur la base des principes agréés à Paris, Palerme et Abou Dabi.

Les Emirats arabes unis, les Etats-Unis d’Amérique, la France, l’Italie, et le Royaume-Uni rappellent leur engagement ferme en faveur d’un règlement rapide et pacifique de la crise libyenne. Nous rappelons qu’il ne peut y avoir d’option militaire en Libye et nous exhortons toutes les parties à protéger les civils, les ressources pétrolières et les infrastructures libyennes.

Les Emirats arabes unis, les Etats-Unis d’Amérique, la France, l’Italie, et le Royaume-Uni condamnent fermement l’attaque qui a ciblé un convoi des Nations unies à Benghazi hier.

Les circonstances de cet acte odieux doivent être établies sans délais et les responsables devront être identifiés et traduits en justice. Nous rappelons notre plein soutien au travail essentiel de la Mission des Nations unies en Libye.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

L'invasion turque du Rojava
Tout ce que l’on vous cache sur l’opération turque « Source de paix » (3/3)
L’invasion turque du Rojava
par Thierry Meyssan
Erdoğan veut la Bombe
« L’art de la guerre »
Erdoğan veut la Bombe
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Le Kurdistan, imaginé par le colonialisme français
Tout ce que l’on vous cache sur l’opération turque « Source de paix » (2/3)
Le Kurdistan, imaginé par le colonialisme français
par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire
 
486. La « nation indispensable » est-elle « indispensable » ?
« Horizons et débats », n°22, 14 octobre 2019
La « nation indispensable » est-elle « indispensable » ?
Partenaires
 
485. « Opération Libero »
« Horizons et débats », n°21, 30 septembre 2019
« Opération Libero »
Partenaires