JPEG - 60.2 ko

Il y a sept ans aujourd’hui, la Russie violait le droit international, les normes selon lesquelles les pays modernes s’engagent les uns envers les autres, ainsi que la souveraineté et l’intégrité territoriale de son voisin l’Ukraine, lorsqu’elle a envahi la Crimée.

Les États-Unis continuent de se tenir aux côtés de l’Ukraine, ainsi que de ses alliés et partenaires, comme ils le font depuis le début de ce conflit. En ce sombre anniversaire, nous réaffirmons une vérité simple : la Crimée fait partie de l’Ukraine.

Les États-Unis ne reconnaissent pas et ne reconnaîtront jamais la prétendue annexion de la péninsule par la Russie, et nous soutiendrons l’Ukraine contre les actes d’agression de la Russie. Nous continuerons à œuvrer pour que la Russie soit tenue responsable de ses abus et de son agression en Ukraine. Nous continuerons également d’honorer le courage et l’espoir de la Révolution de la dignité, dans laquelle le peuple ukrainien a fait face à des tirs de snipers et à des hommes de main en tenue antiémeute sur Maïdan, et a exigé un nouveau départ pour son pays. Les États-Unis continuent de croire en la promesse de l’Ukraine et nous soutenons toutes les personnes qui œuvrent en faveur d’un avenir pacifique, démocratique et prospère pour leur pays.