De manière inattendue, la Russie et l’UÇK sortent toutes deux renforcées de la guerre. Tandis que non seulement la Serbie, mais aussi les États-Unis en sortent affaiblis. L’impérialisme humanitaire de Bill Clinton provoque une poussée d’anti-américanisme dans le monde et d’isolationnisme aux USA. Loin de marquer le début d’une nouvelle ère d’interventions américaines, cette guerre apparaîtra bientôt pour le dernier acte d’une politique de bombardements tous azimuts (Irak, Soudan, Afghanistan).