Réseau Voltaire

Paul Labarique

 
 
 
 
 
 
Guerre des civilisations
Les aveux sur mesure des « repentis » d’Al Qaïda
par Paul Labarique
 
 
Au coeur de la réaction
Le Manhattan Institute, laboratoire du néo-conservatisme
par Paul Labarique
Le Manhattan Institute, laboratoire du néo-conservatisme Paris (France) | 15 septembre 2004
Pour répandre la pensée libertarienne, Sir Antony Fisher a créé 90 instituts dans le monde. Au centre de cette toile, le Manhattan Institute de New York joue le rôle de briseur de tabous. La « Révolution conservatrice » qu’il promeut veut éliminer la contre-culture des années 60 et en finir avec le féminisme. Surtout, elle vise à démanteler les services sociaux et à repousser les populations noires et pauvres hors de la mégalopole. C’est là qu’ont été élaborés les discours de l’intolérance moderne : l’inadaptabilité des Noirs, le « zéro tolérance » face aux incivilités et la « compassion basée sur la foi ». C’est là qu’ont été formés les politiciens républicains de la Côte Est comme Rudolf Giuliani.
 
 
 
 
USA : Élection présidentielle 2004
Les Démocrates agitent la menace d’un coup d’État
par Paul Labarique
 
 
 



Articles les plus populaires
La première guerre de Tchétchénie
La première guerre de Tchétchénie
Dislocation de l’Armée rouge
 
Paul Wolfowitz, l
Paul Wolfowitz, l’âme du Pentagone
Théoricien de la violence
 
Les Moudjahidin perdus
Les Moudjahidin perdus
De la révolution au mercenariat
 
Les dessous du coup d
Les dessous du coup d’État en Géorgie
« La révolution des roses »
 
« Remember Pearl Harbor ! »
« Remember Pearl Harbor ! »
Documents déclassifiés
 
Qui « écrit » l
Qui « écrit » l’Histoire ?
Historiens sous influence
 
L
L’inavouable responsabilité française au Rwanda
Le génocide comme stratégie de guerre totale
 
Hamas-Likoud, la fin d
Hamas-Likoud, la fin d’une alliance objective
Assassinat du cheikh Yassine
 
Judith Miller, journaliste d
Judith Miller, journaliste d’intoxication massive
Les bidonnages du New York Times