Réseau Voltaire

« Soyons sérieux au sujet de la prolifération nucléaire »

+

Dans un discours prononcé le 11 février 2002, George W. Bush a promis qu’il ferait tout pour empêcher les armes les plus mortelles de tomber dans les mains des États voyous ou des groupes terroristes ; toutefois, cela nécessite de mettre en place une stratégie à long terme et dans beaucoup d’endroits dans le monde, on a encore du mal à passer de la rhétorique aux actes.
Les évènements récents ont pourtant démontré le risque d’évasion nucléaire. Ainsi, le récent accord de trois ministres des Affaires étrangères européens avec l’Iran n’empêchera pas ce pays d’acquérir des armes. Pis, le ministre des Affaires étrangères irakien a affirmé par deux fois que l’Iran pourrait vendre du combustible. L’accord des Européens repose sur la double croyance erronée que l’Iran ne développe un programme nucléaire que par fierté nationale et qu’il est prêt à abandonner son programme militaire contre une assistance économique. Malgré cette situation alarmante, Washington n’a pas entamé de négociation avec Téhéran. Les États-Unis refusent également de discuter avec la Corée du Nord et ne veulent pas se concentrer sur la situation au Pakistan malgré les aveux du Dr. Khan. L’initiative Nunn-Lugar elle-même n’a pas plus de dix ans de financement en perspective.
Il faut entamer des discussions avec ces pays pour parvenir à une solution diplomatique et définir une stratégie à long terme qui prendra en compte leurs intérêts en matière de sécurité et de progrès économique. Il faudra également renforcer les pouvoirs de l’AIEA pour ses inspections et rendre illégale toute sortie du traité de non-prolifération pour les pays faisant l’objet d’une enquête.

Source
International Herald Tribune (France)
L’International Herald Tribune est une version du New York Times adaptée au public européen. Il travaille directement en partenarait avec Haaretz (Israël), Kathimerini (Grèce), Frankfurter Allgemeine Zeitung (Allemagne), JoongAng Daily (Corée du Sud), Asahi Shimbun (Japon), The Daily Star (Liban) et El País (Espagne). En outre, via sa maison-mère, il travaille indirectement en partenarait avec Le Monde (France).

« Let’s get serious about nuclear proliferation », par Samuel R. Berger et Flynt Leverett, International Herald Tribune, 3 mars 2004.

Samuel R. Berger

Samuel R. Berger Samuel R. Berger était le conseiller en sécurité intérieure du président Clinton. Il dirige Stonebridge International une entreprise de consulting économique.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.