Le 3 octobre 2005, les représentants de l’Union européenne et de la Turquie de l’islamiste Recep Tayyip Erdogan se rencontreront pour déterminer si la Turquie peut adhérer à l’Union européenne. Il serait préférable pour la Turquie, sans parler de l’Europe et de l’Occident, que l’Union européenne disent non poliment mais fermement à l’adhésion turque. Il y a une raison claire pour cela : Recep Tayyip Erdoganest en train de transformer son pays en régime islamofasciste. Les preuves sont nombreuses :
- La Turquie reçoit des milliards de dollars émanant de l’Arabie saoudite et de pays du Golfe pour soutenir les réformes islamistes.
- Le système scolaire laïc turc est en train d’être supplanté par les madrasas, encouragées par le gouvernement.
- Les fonctionnaires compétents sont remplacés par des théo-apparatchicks.
- Les « Alévis », musulmans suivant une forme particulière de l’islam, sont persécutés par Erdogan et ses alliés saoudiens.
- L’AKP s’attaque systématiquement aux hommes d’affaire proche de l’opposition.
- L’AKP prend le contrôle des médias et y développe l’antiaméricanisme.
- L’AKP affaiblit l’armée, garante de l’orientation laïque et pro-occidentale du pays.
Les représentants de l’Union européenne doivent dénoncer cette orientation islamiste de la politique d’Erdogan.

Source
Washington Times (États-Unis)
Propriété du révérend Sun Myung Moon (Église de l’Unification).

« ’No’ to Islamist Turkey », par Frank J. Gaffney Jr., Washington Times, 27 septembre 2005.