La Grande-Bretagne a déclaré jeudi, par la voix de son ambassade à Buenos Aires, qu’elle négociera pas avec l’Argentine sur la souveraineté des Falkland ( îles Malouines).

"Notre position est bien connue, nous ne négocierons pas ... à moins que les îliens ne veuillent que nous le fassions", a déclaré l’ambassade britannique à Buenos Aires dans un communiqué.

"Les îles Falkland ne sont pas notre colonie. Le Royaume-Uni est seulement responsable de la défense et de la politique extérieure. Toutes les autres décisions sont prises et financées par le gouvernement démocratiquement élu des îles", rappelle le communiqué.

L’ambassade britannique a publié ce communiqué en réponse à une déclaration du ministre argentin des Affaires étrangères, Jorge Taiana, qui a affirmé devant l’Assemblée de l’Organisation des Etats d’Amérique (OEA) que Londres était réticente pour entamer des négociations sur la souveraineté des îles Malouines, situées sur les côtes argentines de l’Altantique sud, et occupées par les troupes britanniques en 1833.

Le Chili, le Paraguay, le Nicaragua, la Bolivie, le Pérou, le Panama et l’Equateur ont apporté leur soutien à une motion du Brésil, portée devant les instances de l’OEA, demandant l’ouverture de négociations entre Londres et Buenos Aires sur cette question.

Source
Xinhua (Chine)
#Xinhua (Chine)