Je déclare officiellement que je veux déménager en Ukraine dans les prochains mois. Je ne suis pas un émigré volontaire, j’ai été mis à la porte et je veux vivre dans le milieu ou j’ai grandi. Je veux vivre plus près de Moscou, de sa culture, et évidemment on parle russe à Kiev, contrairement à ce qui se raconte à Moscou. Je ne déménage pas pour faire du business ni pour critiquer le gouvernement russe mais pour des raisons purement émotionnelles.
Je suis certain que Viktor Yushchenko et Yuliya Tymoshenko vont s’efforcer de construire un gouvernement démocratique, c’est pour cette raison que je pense ne courir aucun risque en Ukraine. C’est simple, l’Ukraine a signé la Convention de Genève sur les réfugiés politiques et j’ai reçu le statut de réfugié politique au Royaume-Uni. Je peux donc, en principe, me déplacer librement dans tous les pays qui ont signé cette convention, sans être extradé. Par conséquent si les autorités ukrainiennes me livrent à la Russie, elles violent la Convention de Genève et par là même vont à l’encontre des promesses de démocratisation faites par le nouveau président.
Auparavant, le pouvoir, qui était corrompu en Ukraine, bataillait contre ses opposants avec l’aide d’un pouvoir judiciaire complice, exactement comme le fait Vladimir Poutine en Russie, je parle en connaissance de cause. Oustinov [1] fait exactement ce que Poutine lui dit de faire. A ce titre, le mandat d’arrêt contre Yuliya Tymoshenko est absurde, parce que ce président est absurde : il ne comprend pas comment fonctionne le monde moderne.

Source
Gazeta (Fédération de Russie)

« Березовский переезжает в Киев », par Boris Berezovski, Gazeta, 28 Janvier 2005

[1] le procureur général russe