Le voyage de Condoleezza Rice a été un succès. Nous savons que l’Allemagne n’enverra aucun soldat en Irak, mais elle peut être utile : avec des ordinateurs et avant tout avec ses conseils pour la reconstruction du gouvernement et de l’administration. La formation des policiers irakiens est aussi vitale. Les Allemands ne seraient-ils pas fiers de dire qu’ils ont construit le premier ministère de l’Intérieur démocratique et légitime en Irak ?
Nous devons constater que Georges Bush va rester président encore quatre ans, que le déroulement des élections en Irak a dépassé les espérances du plus grand nombre, que nous avons connu de nouveaux succès, par exemple en Ukraine. Il n’y a pas de plus grand succès qu’un succès commun. L’agenda pour Bush et Schröder sera le suivant :
- D’abord le processus de paix au Proche-Orient, je qualifierais l’élection de Mahmoud Abbas, de plus grand bouleversement régional depuis la création d’Israël.
- Ensuite la reconstruction de l’État irakien.
- Puis une stratégie commune concernant le programme atomique iranien.
- Et le génocide au Darfour, combien de fois nous sommes-nous défilés ? Plus jamais ça !
- Pour finir, accorder plus d’attention au Kosovo, l’évolution y est inquiétante.
Les élections en Irak ont montré que le peuple est capable de risquer sa vie pour pouvoir s’exprimer par les urnes, mais il a besoin d’aide. Il est à peu prés aussi bien préparé à affronter la démocratie que moi à affronter la vie sur Mars. Nous avons été un peu présomptueux au sujet de l’Irak, nous sommes devenus plus prudents. Nous avions sous-estimé la résistance, peut-être qu’un jour on pourra circuler librement entre l’aéroport et la zone verte. Le sang américain a coulé, on le constate à l’arrivée des cercueils et tous les jours dans les journaux au pays.
J’attends des explications sur les propos tenus par Schröder au sujet de la réforme du dialogue politique au sein de l’OTAN. S’il veut accentuer le découplage avec les États-Unis, alors je m’y opposerai. Il est tolérable que l’Inde et le Pakistan aient la bombe atomique même si j’aurais aimé que ce ne soit pas le cas, l’Inde au moins est une démocratie, ces pays ne constituent pas un danger imminent. Si Israël se sent menacé par l’Iran, c’est toute la région qui est déstabilisée. Israël fait tout ce qui est nécessaire à sa survie

Source
Der Tagesspiegel (Allemagne)

« Europa verdient einen Vertrauensvorschuss », par John McCain, Der Tagesspiegel, 20 Février 2005. Ce texte est adapté d’une interview.