Le campus d’Isla-Vista, près de Santa-Barbara, en Californie est, depuis les années 50 un important centre d’activisme social, écologiste et anti-guerre au Viêt-Nam. Le 25 février 1970, l’avocat des militants anti-guerre William Kunstler vient parler du procès des « Sept de Chicago », qui viennent d’être condamnés lourdement pour avoir manifesté lors de la Convention Démocrate de 1968. Quand la police, omniprésente dans la ville, tente d’arrêter un leader connu du syndicat étudiant et le passe à tabac dans la rue, c’est l’émeute. Toute la nuit les manifestants se battent avec la police qui riposte à coups d’arme automatique, tuant l’étudiant Patrick Moran. La foule incendie les bâtiments des « profiteurs de guerre » (compagnies pétrolières, bureaux de recrutement de l’armée) et une centaine de manifestants enfonce les grilles de la Bank of America et y met le feu. Tandis que le gouverneur Reagan fait occuper la ville par l’armée et impose un couvre-feu total, traquant les « subversifs », l’émeute s’étend à tout le pays, des bombes incendiaires explosent dans des centres de l’armée et plus d’un million de personnes manifestent contre la guerre. http://www.islavista.org/
sfm.html